/entertainment/shows
Navigation

ComediHa! Fest: un gala à la sauce District 31

Michel Charette et Gildor Roy relèvent le défi de l’animation

Michel Charette et Gildor Roy ont ouvert leur gala, samedi, au Capitole, dans un numéro coloré avec la présence de danseuses et de mariachis.
Photo courtoisie, André-Olivier Lyra Michel Charette et Gildor Roy ont ouvert leur gala, samedi, au Capitole, dans un numéro coloré avec la présence de danseuses et de mariachis.

Coup d'oeil sur cet article

Avec Michel Charette et Gildor Roy à l’animation du troisième Gala du ComediHa ! Fest, il était évident que les références à la série District 31 étaient pour être nombreuses. Et ce fut le cas. Tout au long d’une soirée bien ficelée et fort divertissante.

• À lire aussi: La nouvelle victime des Denis Drolet

• À lire aussi: Gala ComediHa!: en manque de bons gags

• À lire aussi: Galas ComediHa !: heureux retour à une certaine normalité

Les deux comédiens animaient un gala du ComediHa ! pour la première fois. Et ils étaient très heureux d’être ensemble sur les planches du Capitole. Et le public, avec une grosse claque, était aussi content d’assister à ce moment.

Gildor «Daniel Chiasson» Roy a précisé, d’entrée de jeu, qu’il avait acheté son habit sur Marketplace.

«Il a appartenu à qui?», a demandé, un peu étonné, Michel «Bruno Gagné» Charette ?

«À Éric Salvail», a répondu Gildor, précisant qu’il s’agissait d’un costume «stretch».

«La fly est ouverte», a lancé Michel Charette.

«C’est fait de même», a fait savoir Gildor Roy, déclenchant une salve de rires.

Comme ils l’avaient démontré la veille, lors du gala des Denis Drolet, les deux comédiens ont une belle complicité et s’amusent à se picosser. On sent la chimie. Ils se sont comparés aux oeufs et au bacon, aux hot-dogs avec les frites et le homard et le beurre à l’ail.

Gildor a demandé à son comparse s’il avait déjà joué dans l’émission KM/H.

«C’est Michel Barrette, moi c’est Charette», a-t-il dit, précisant qu’il n’avait pas besoin d’enlever ses dents pour travailler.

Michel Charette et Gildor Roy lors de l'animation du quatrième gala du ComediHa! Fest au Théâtre Capitole.
Photo courtoisie, André-Olivier Lyra
Michel Charette et Gildor Roy lors de l'animation du quatrième gala du ComediHa! Fest au Théâtre Capitole.

Des auditions

P. A. Méthot, Mathieu Dufour, Simon Delisle, Alex Roy, Lise Dion, Dominic et Martin, Catherine Éthier et Mathieu Cyr étaient les invités de la soirée.

En arrivant sur scène, P.A. Méthot a expliqué que Michel Charette et lui ont perdu, en termes de livres, un Gildor. L’humoriste s’est ensuite lancé dans un numéro sur le confinement, sans trop, heureusement, s’y enfoncer. 

«À un moment donné, on va arrêter d’en parler», a-t-il dit, à la fin de son numéro. Ce qui pourrait, en terme de divertissement, être une bonne idée. 

On a aussi eu droit à Mathieu Dufour et Lise Dion qui sont venus passer des auditions pour des nouveaux personnages de District 31.

Matt Duff voulait tout savoir sur l’émission. «Est-ce que Nick Romano est sur le payroll des SS», a-t-il demandé aux deux comédiens qui étaient découragés. 

Simon Delisle a indiqué qu’il va falloir en revenir de cette émission, rappelant le célèbre personnage de Jean Lou «le hot-dog» Duval de Michel Charette dans Radio Enfer. Il a aussi fait référence à son rôle dans le film Nitro 2.

«Il avait vu le un. Et il a accepté de jouer dans le deux», a-t-il précisé, indiquant que Marcel Leboeuf avait joué un tueur à gages.

«Il devait tuer avec un collier en noisetier», a-t-il fait remarquer. 

Et pour une deuxième soirée, Michel Charette a livré à nouveau, avec aplomb, son «Rap des aliments». 

Au début de la deuxième partie, les deux animateurs se sont lancés dans un numéro de théâtre, interrompu par l’arrivée de Robert Lepage, qui a quitté son Diamant pour leur offrir quelques conseils. Un numéro amusant et teinté par la problématique de l’appropriation culturelle.

«Vous allez vous sauver bien bien du trouble», a lancé le metteur en scène, qui a fait venir Danielle Proulx, pour jouer une mère et Simon Boulerice, un fils gai. Deux rôles qui devaient être joués par Gildor et Michel Charette.

On a aussi fait venir un homme en fauteuil roulant handicapé, des vrais jumeaux, deux policiers et même deux chiens pour jouer les autres personnages. Un foutu beau flash.

On aurait très aimé vous parler du numéro de fermeture, mais on n’avait pas le droit. Dommage, il faudra attendre la télédiffusion de ce gala à la télé. Mais, c’était sur la coche.


Les galas du ComediHa ! Fest reprennent, jeudi, à 20 h, au Capitole, avec René Simard à l’animation.