/weekend
Navigation

Étoile montante de l'humour: la vie sourit à Pierre-Yves Roy-Desmarais

Étoile montante de l'humour: la vie sourit à Pierre-Yves Roy-Desmarais
Photo Jocelyn Michel, byconsulat.com

Coup d'oeil sur cet article

Tout sourit à Pierre-Yves Roy-Desmarais ces temps-ci. Ouverture du Bye Bye, chansons rigolotes virales sur le web, capsules à Star Académie, collabos à la radio des Fantastiques, il est sur toutes les tribunes. Le Journal s’est entretenu avec le comique de 26 ans qui animera son premier gala ComediHa ! dans quelques jours, en plus de lancer son premier one-man-show cet automne. 

Humoriste plutôt méconnu du grand public au début 2020, Pierre-Yves Roy-Desmarais aurait pu être complètement désemparé avec l’arrivée de la pandémie. Mais rapidement, il a réussi à tourner la situation à son avantage. 

« C’était un peu le réflexe de survie, dit-il. Je n’ai pas vraiment réfléchi et je me suis mis à sortir des tounes. Le côté folie est ressorti. »

La réaction à sa première vidéo cocasse qu’il a mise en ligne, Travailleur autonome, a été instantanée. « Ça s’est enflammé assez rapidement. À partir de là, je ne voulais plus reculer. J’avais mis le doigt sur quelque chose. »

Pendant les semaines suivantes, alors que la COVID-19 faisait des ravages, Pierre-Yves Roy-Desmarais a ainsi diverti les internautes avec ses compositions colorées. Cette nouvelle popularité l’a ainsi amené jusqu’au Bye Bye [voir plus bas]. Et Pierre-Yves en a aussi profité pour sortir deux albums sur les plateformes d’écoute en continu : Chansons et Autres chansons

Un titre dur à retenir

Sans surprise, la musique prendra une belle place dans le premier spectacle solo qu’il lancera cet automne. Intitulé Jokes Chapeau Maman Magie Piano, le spectacle solo ne contiendra que des chansons originales. 

« Il y a un piano sur scène sur lequel je retourne très souvent dans le spectacle, dit Pierre-Yves. Je commence et je finis le show là-dessus. Le piano est un peu le seul décor pour l’instant. »

Quand il songeait à un titre pour son spectacle, Pierre-Yves trouvait ça drôle d’y aller pour une liste de cinq mots qui ne forment pas une phrase. « On a sorti tous les mots qui avaient rapport avec le spectacle et on a essayé toutes sortes de combinaisons », dit-il.

Oui, ça le fait rire de savoir que le public va constamment se tromper en nommant son spectacle. « Que le monde ne soit pas capable de retenir mon titre, je trouve ça super drôle. J’ai aussi hâte d’aller à Salut Bonjour et de voir Gino Chouinard dire le titre ! »

Une tournée hors pandémie

Pour ce premier effort solo, il travaille avec Guillaume Girard à la mise en scène. Connu pour sa participation à SNL Québec, Girard a surtout travaillé au théâtre, mais il a également fait la mise en scène des récentes Soirées Carte Blanche de Juste pour rire.

« On a vraiment un sens de l’humour qui clique, dit Pierre-Yves. Ce que j’aime de lui, c’est qu’il est vraiment brillant. Il a une bonne vision. Il a fait juste assez d’humour pour savoir ce que c’est. Mais il n’est pas tout le temps là-dedans, donc il a un regard frais. »

Étrangement, la pandémie a favorisé le rodage du spectacle, mentionne Pierre-Yves. « Le fait que les salles ont eu une aide financière et qu’il y avait une limite de spectateurs par salle, j’ai pu faire 60 shows depuis le mois d’avril, dit-il. Je me suis promené partout au Québec. »

L’humoriste a toutefois hâte de pouvoir vivre la vie de tournée dans des conditions normales. « Une tournée en pandémie, ce n’est pas plaisant. Tu n’as pas le droit de rencontrer les fans après le spectacle. Tu dois rentrer tout de suite à l’hôtel parce que tu n’as pas le droit de rester dans la salle. Et souvent, on n’avait pas le droit d’aller au resto. Ou bien les restos sont fermés après 21 h. Donc, tu vas au dépanneur pour t’acheter un sandwich ou un plat congelé et tu manges ça tout seul dans ta chambre d’hôtel ! »


► Pierre-Yves Roy-Desmarais présentera son spectacle Jokes Chapeau Maman Magie Piano les 6 et 7 octo-bre à la Salle Albert-Rousseau de Québec, ainsi que les 12 et 13 octo-bre à l’Olympia de Montréal. Pour toutes les dates : pierreyvesroydesmarais.com. 

Mini-biographie        

  • Date de naissance : 23 septembre 1994. Il va avoir 27 ans.    
  • Lieu de naissance : Il est né à Laval et a grandi à Lachenaie.    
  • Famille : Il est le plus jeune de trois enfants. Son frère a dix ans de plus et sa sœur, neuf ans. « Nous avons la même mère, mais pas le même père », dit Pierre-Yves.    
  • Ses premières idoles en humour : Louis-José Houde, Les Chick’n Swell, Les Denis Drolet, l’émission Les pieds dans la marge. « J’aimais beaucoup les émissions à sketches. »    
  • École nationale de l’humour : C’est en 2017 qu’il a obtenu son diplôme de l’ÉNH. Dans sa cohorte, on retrouvait notamment Mathieu Dufour, Sam Boisvert, Daphné Létourneau, Brian Piton et Léa Stréliski.         

Une première animation de gala     

Étoile montante de l'humour: la vie sourit à Pierre-Yves Roy-Desmarais
Photo Jocelyn Michel, byconsulat.com

Le 21 août, Pierre-Yves Roy-Desmarais aura la chance d’animer son tout premier gala ComediHa ! à Québec. Comment se sent-il après s’être fait offrir une telle tribune avant même qu’il lance son premier spectacle solo ?

« C’est tripant, évidemment. J’ai vécu des beaux moments sur scène à ComediHa ! Ils m’ont fait confiance tôt dans ma carrière. Je suis vraiment content. »

Dans son gala en deux parties, il propo-sera une comédie musicale et un spectacle à thématique sur les rêves. 

Parmi ses invités, Pierre-Yves recevra notamment David Beaucage, Les Denis Drolet, Guillaume Pineault, Charles Pellerin et... Lise Dion !

« Je vais faire un duo avec elle, dit l’humoriste. C’est un rêve de jeunesse. Je trouve ça malade ! [...] Quand j’étais jeune, je tripais sur Lise et sur son numéro où elle est au piano--bar. Je trouvais ça crampant. Je m’imaginais bien être au piano avec elle quand elle faisait ce numéro. C’est un peu ce qu’on va faire. » 


► Pierre-Yves Roy-Desmarais animera son gala ComediHa ! le 21 août.

► Pour les détails : comedihafest.com. 

Un cadeau pour sa mère    

Quand on lui demande s’il a déjà pensé faire raccourcir son nom, l’humoriste nous apprend plutôt une belle histoire. « J’ai fait ajouter Desmarais à mon nom de famille quand j’avais 18 ans », dit-il.

Pour quelle raison ? « C’est le nom de famille de ma mère, et c’est un cadeau que je lui ai fait. C’était pour ses 50 ans. Elle a trois enfants et il n’y en a pas un qui a son nom de famille. »

Cette très belle attention a bien évidemment touché sa mère. 

Quand il était jeune, c’est donc sous le nom de Pierre-Yves Roy que les gens le connaissaient. « Je me disais que si j’avais les deux noms de famille, il y aurait un jeu de mots (roi des marais). Je trouvais ça drôle ! » 

Les dessous du Bye Bye  

Le 31 décembre dernier, le Bye Bye 2020 s’est amorcé sur une prestation de Pierre-Yves Roy-Desmarais qui se prenait pour le corona-virus. Le numéro comique – vu par plus de cinq millions de téléspectateurs en incluant la rediffusion – a évidemment eu un gros impact sur la carrière de l’humoriste.

« J’ai reçu des milliers de messages [sur les réseaux sociaux] dès que ç’a joué. Je capotais ! Je n’ai pas pu tous les lire. Disons que c’était très différent de quand je faisais ALT ! [une émission à VRAK]. »

« C’est là que tu vois que ça change de quoi quand il y a beaucoup de monde qui l’écoute, poursuit-il. Il y a comme une étampe, un sceau d’approbation qui est inégalable. Il n’y a pas d’équivalent. Ç’a tout changé, en fait. »

Dans les semaines suivant le Bye Bye, Pierre-Yves a vu une différence dans ses ventes de billets. « J’ai vu tout de suite l’intérêt du monde. Ç’a quintuplé. Ça me surprend à quel point les gens sont enthousiastes. Je ne pouvais pas souhaiter mieux que ça ! »

Quand on lui demande de quelle façon il s’est retrouvé à jouer dans le Bye Bye, Pierre-Yves raconte que c’est le réalisateur Simon Olivier Fecteau qui l’a contacté sur Instagram après avoir vu sa vidéo Ça va mal. Après quelques discussions, l’équipe du Bye Bye lui avait demandé de faire une nouvelle version de cette chanson. « Mais ça n’avait abouti à rien. »

Le script-éditeur de l’émission lui avait ensuite demandé s’il voulait faire une nouvelle chanson avec l’angle du virus. Quelques semaines plus tard, Pierre-Yves se retrouvait à faire jouer sa composition sur un appel Zoom avec une vingtaine de personnes du Bye Bye. Les gens ont ri, mais il n’a pas eu d’autres nouvelles pendant des semaines. C’est finalement lors d’une énième rencontre qu’il a su que non seulement sa chanson allait faire partie du Bye Bye, mais qu’elle serait l’ouverture de l’émission. 

Webséries décalées     

En décembre, Pierre-Yves Roy-Desmarais jouera en compagnie de Rosalie Vaillancourt et Katherine Levac dans la nouvelle websérie Complètement lycée. L’émission se veut une parodie des séries pour ados, comme Degrassi et One Tree Hill. Les comédiens ont joué en anglais et se sont ensuite doublés eux-mêmes.

« C’est parti d’un spectacle qu’on faisait, Rosalie et moi, qui s’appelait Love [en 2017], dit Pierre-Yves. Il y avait un sketch d’ouverture qui était inspiré des émissions d’ados. » Les deux humoristes s’étant par la suite séparés, Rosalie a pris le projet entre ses mains et a travaillé aux textes avec Charles-Alex Durand, Alec Pronovost et Sandrine Viger. « Ils ont créé tout un univers avec ça », dit Pierre-Yves.

Il y a quelques mois, Pierre-Yves a aussi joué dans un autre projet de son ancienne copine, avec la websérie Rosalie – La comédie musicale. « Là aussi, ça partait d’un projet de comédie musicale qui avait été présenté à Zoofest », dit-il. 

Comment est-ce de travailler avec son ex ? « C’est surtout une amie, en fait, répond-il. Ç’a toujours marché, elle et moi, la dynamique comique. Elle a vraiment un esprit créatif qui me rejoint. »