/news/elections
Navigation

Une élection d’été «égoïste», selon Jagmeet Singh

Coup d'oeil sur cet article

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a qualifié d’«élection d’été égoïste» la décision de Justin Trudeau de dissoudre le Parlement à ce moment-ci, alors que les Canadiens seront appelés au scrutin le 20 septembre, à la veille du début de l’automne.

• À lire aussi: «C’est à vous de vous exprimer», lance Trudeau aux Canadiens

• À lire aussi: Élections: Blanchet dénonce une décision «irresponsable» de Trudeau

• À lire aussi: À quoi s’attendre de cette campagne électorale?

En direct du parc Lafontaine, à Montréal, M. Singh a enjoint le premier ministre à se concentrer sur «les autres crises» qui secouent le pays au lieu de se lancer en campagne électorale.

Par «crises», le chef du Nouveau Parti démocrate (NPD) entend surtout la crise climatique ainsi que celles que traversent les communautés autochtones, tant au niveau de l’accès à l’eau potable que de la réconciliation avec le Canada.

Si son premier discours est une indication des grandes lignes à venir pour sa campagne, Jagmeet Singh compte aussi parler très souvent des ultrariches et du «traitement de faveur» que leur ont accordé les libéraux et les conservateurs.

«Certaines personnes ont dit pendant la pandémie que nous étions tous dans le même bateau. Mais je le dis clairement: nous n’avons pas été dans le même bateau», a-t-il lancé. «On a traversé la même tempête, mais certains l’ont traversée à bord de luxueux yachts pendant que d’autres étaient dans des bateaux canots de sauvetage.»

Questionné à savoir quelle serait sa stratégie pour gagner plus d’un siège au Québec, M. Singh a rappelé le rôle central de son parti dans la décision de faire passer le montant mensuel de la PCU de 1000$ à 2000$.

Pour ce qui est de la Subvention salariale d’urgence du Canada, M. Singh s’est targué de vouloir faire passer le montant d’aide de 10% du salaire à 75%.

  • Écoutez l’entrevue de Nima Mâchouf, candidate du Nouveau parti démocratique dans Laurier−Sainte−Marie

«Ce qu’on a fait pendant cette pandémie, pour tous les gens à travers le pays et ici au Québec, c’était nous, les néo-démocrates, qui [avons] poussé et forcé le gouvernement à livrer plus d’aide pour plus de gens», a déclaré M. Singh, dont la popularité au pays est en ascension, sauf au Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.