/portemonnaie
Navigation

Est-ce que c’est vraiment plus écolo de travailler de la maison? Pas nécessairement...

Woman discussing business with team over a video conference
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

On a souvent l’impression que c’est plus écolo de travailler de la maison que de devoir se rendre tous les jours au bureau. Mais est-ce vraiment le cas? Le télétravail est-il aussi vert qu’on le pense?

«Il n’y a pas de réponse définitive, parce qu’il y a plusieurs effets collatéraux au télétravail», mentionne d’emblée le directeur au développement durable chez LCL Environnement, Luc Baillargeon-Nadeau. 

De manière générale, «il y a un gain environnemental» à ne pas «prendre son auto, ou même le transport en commun, pour aller au bureau», mentionne néanmoins le spécialiste, dont l’entreprise offre des services de consultation environnementale pour des entreprises qui souhaitent devenir plus écoresponsables. 

Mais tout n’est pas vert avec le boulot à domicile. Pour que le télétravail soit plus écologique, il faut en effet surveiller ses habitudes de vie. 

«Beaucoup de monde a quitté Montréal pour aller en région [pendant la pandémie]. Au lieu d’être à Montréal et d’avoir un petit logement, peut-être une ou pas de voiture, ces personnes se retrouvent dans une grosse maison avec une ou deux voitures, généralement une par individu», explique-t-il, précisant qu’un domicile plus grand signifie nécessairement une dépense énergétique accrue. 

«Ils sont plus loin de l’épicerie, de leur famille, ils vont faire beaucoup plus de route. Donc le gain environnemental fait en télétravail est complètement annulé», poursuit-il. 

Bien entendu, ce n’est pas tout le monde qui va complètement modifier son mode de vie une fois en télétravail. «Moi, je suis en télétravail et ça n’a pas changé mes habitudes, je fais juste moins me déplacer en général, et ç’a été bénéfique», illustre-t-il. 

Et l’employeur, lui?  

Pour Luc Baillargeon-Nadeau, c'est au travailleur, et non aux employeurs, de faire des choix moins polluants. «Ça revient à chacun de nous de ne pas exagérer, de rester dans quelque chose de simple et de ne pas surconsommer.»

«L’employeur n’a pas beaucoup de contrôle sur le télétravail, poursuit-il. Il ne peut pas décider quel type de bureau tu as à la maison.»

Pour limiter leur impact écologique, les entreprises peuvent néanmoins instaurer des «mesures de sobriété numérique», comme demander aux employés de fermer leur caméra lors de réunions virtuelles à plusieurs personnes, ou bien éviter les signatures longues à la fin des courriels, qui sont plus énergivores. 

Parce que «moins on consomme de données, moins on a d’impact environnemental», insiste-t-il. 

Que penser du travail hybride?  

Et qu’en est-il d’une semaine de travail séparée entre la maison et le bureau? De nombreux aspects liés à cette formule pèsent dans la balance, comme la grandeur des locaux occupés par une entreprise. 

«Si tout le monde garde son poste fixe, là, c’est sûr que ça prend plus d’espace. Si ce sont des bureaux mobiles et que tout le monde partage des bureaux communs, il y a un gain d’espace», explique le spécialiste. Et encore une fois: plus l’espace est grand, plus grande est la dépense énergétique (chauffage, climatisation, etc.). 

M. Baillargeon-Nadeau craint également que le travail hybride ne favorise les déplacements en voiture, au détriment du métro ou de l'autobus. En effet, une personne qui doit se rendre au bureau seulement deux ou trois jours par semaine ne se procurera peut-être pas un laissez-passer mensuel de transport en commun, s’inquiète-t-il. Puis, «tous les autres petits déplacements qui pourraient être faits en transport en commun vont être faits en voiture».  

Le transport en commun a d'ailleurs déjà perdu du terrain face à la voiture au cours des derniers mois. Selon Luc Baillargeon-Nadeau, «ça va prendre du temps avant que ça revienne aux taux initiaux prépandémie», parce que, «quand on perd une habitude, c’est long à revenir». 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.