/news/politics
Navigation

La ministre Marguerite Blais en congé maladie

Coup d'oeil sur cet article

Sur le front de la lutte à la COVID-19 depuis plusieurs mois, la ministre des Aînés, Marguerite Blais, a décidé d’annuler toutes ses activités professionnelles jusqu’à la fin septembre en raison d’ennuis de santé, a appris Le Journal.

Mme Blais l’a annoncé à ses collègues et au premier ministre François Legault ce matin dans un courriel.

«Les vacances à peine terminées, je dois rependre le chemin du repos. Je vous avoue avoir très mal dormi cette nuit. La culpabilité est une mauvaise compagne. Elle est présente et elle devra me quitter. Nous avons tant à faire. Néanmoins, je n’ai pas le choix, je vous confie mon bureau amiral», écrit-elle.

Selon nos informations, la ministre serait exténuée, mais son attaché de presse, Jean-Charles Del Duchetto, affirme que ses ennuis de santé sont reliés à sa jambe.

«C’est pour des raisons médicales. Mme Blais a des problèmes à une jambe. [...] C’est sûr que d’avoir constamment de la douleur à cette jambe-là, ça impacte la santé en général et c’est sûr que c’est épuisant quand on ne peut pas dormir, mais ce n’est pas un épuisement professionnel», a-t-il souligné en entrevue au Journal.  

  • Écoutez Philippe-Vincent Foisy et Antoine Robitaille au micro de Benoît Dutrizac sur QUB radio:    

L’an passé, Mme Blais avait dû se déplacer en fauteuil roulant et avec des béquilles en raison d’une infection à sa jambe qui avait été finalement traitée.

«C’est réapparu à la fin de ses vacances. Pour que sa jambe prenne du mieux, son médecin lui recommande de prendre un mois de repos», souligne M. Del Duchetto.

Ce matin, lors d’un caucus spécial, les ministres ont été informés de l’état de santé de Mme Blais, qui doit participer à une dernière activité publique aujourd’hui dans son comté de Prévost.

Dans l’intervalle, c’est le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, qui ajoutera ces nouvelles responsabilités à celles qu'il a déjà, lui qui est déjà en première ligne avec la pandémie.

Mais «malgré toutes ses nombreuses responsabilités», le ministre «saura prendre la relève», a écrit Mme Blais dans son courriel.

À Amos, le premier ministre François Legault ne semblait pas inquiet et avait bon espoir de voir sa ministre vedette de retour vers la fin de l’été.   

  • Écoutez l’entrevue de Victor Henriquez, expert en gestion de crise et de l’image:   

« C’est un problème qui est temporaire. Marguerite a de petits problèmes, elle doit s’absenter pour un mois et doit revenir autour du 20 septembre. Ce n’est pas inquiétant», a-t-il dit.

À VOIR AUSSI...