/news/currentevents
Navigation

L’étoile jaune «est là pour rester» dans les manifestations

La communauté juive indignée par le port du symbole

Projet pilote du passeport vaccinal
Photo Pierre-Paul Poulin François Amalega Bitondo arborait l’étoile jaune mardi, comme quelques autres manifestants rassemblés devant un gym Éconofitness de Laval.

Coup d'oeil sur cet article

Le port de l’étoile jaune lors de manifestations « est là pour rester », a tonné un leader du mouvement contre les mesures sanitaires lors d’un rassemblement tendu mardi devant un gym de Laval, malgré l’indignation de la communauté juive.

• À lire aussi - Vaccination obligatoire: Québec veut un débat en commission parlementaire

« Nous sommes en train de réaliser que ce que les Juifs ont subi dans les années 1940, nous sommes en train de subir quelque chose de similaire », a soutenu très sérieusement François Amalega Bitondo, un leader du mouvement contre les mesures sanitaires, lors d’une manifestation devant le deuxième projet pilote du passeport vaccinal. 

Lui et des dizaines d’autres manifestants portaient une étoile jaune, faisant référence à ce que devaient porter les Juifs sous l’Allemagne nazie.

Confronté par Le Journal sur les réactions que cela engendre dans la communauté juive, il a maintenu que l’utilisation de ce symbole était « là pour rester ».

  • Écoutez l'entrevue de Benoît Dutrizac avec Anthony Housefather, député sortant pour le Parti libéral du Canada dans Mont-Royal, sur QUB radio: 

Invités au Musée de l’Holocauste

Stupéfait par ces propos, le Musée de l'Holocauste Montréal invite ces personnes à visiter son établissement, où des survivants de la Shoah témoignent de leur histoire.

« C’est offensant, c’est presque haineux, s’est indignée la porte-parole Sarah Fogg. Je sens que si les gens entendent un survivant de l’holocauste expliquer pourquoi ce symbole était traumatisant pour eux, ils vont arrêter de l’utiliser. »

«La récupération du symbole dans un contexte comme tel banalise l’holocauste, a également dénoncé Eta Yudin, vice-présidente Québec du Centre consultatif des relations juives et israéliennes. L’étoile jaune est le symbole du projet génocidaire d’éliminer les Juifs.»   

  • Écoutez la chronique de Sophie Durocher sur QUB radio:    

Tension

Le rassemblement de 250 personnes a débuté vers 15 h mardi, devant un gym Éconofitness à Laval où le passeport vaccinal était testé.

Le climat est devenu tendu alors que des participants ont insulté les journalistes et des clients qui entraient et sortaient du gym.

L’Escouade anti-émeute du Service de police de Laval est venue se positionner devant la foule qui s'approchait de l’établissement vers 16 h 15. Aucune arrestation n’a eu lieu. 

« Le passeport vaccinal, ça va super bien, a exprimé Dave Delaroche, à sa sortie du gym . C’est la façon de faire pour régler le problème », a ajouté celui qui n’a pas apprécié l’agressivité des manifestants envers les clients comme lui.

Les preuves de vaccination des clients étaient vérifiées à l’intérieur de 15 h à 17 h, mais ceux qui n’en avaient pas pouvaient tout de même accéder à la salle d’entraînement puisque la mesure est toujours à l’essai.

L’établissement tiendra une deuxième opération pour tester le passeport vaccinal entre les mêmes heures mercredi, toujours dans le cadre des projets pilotes gouvernementaux pour préparer le Québec à l’imposition de la mesure le 1er septembre.

À VOIR AUSSI...