/news/elections
Navigation

COVID-19: 80 % des électeurs sont pour la vaccination obligatoire

COVID-19: 80 % des électeurs sont pour la vaccination obligatoire
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les partis politiques fédéraux en campagne électorale devraient prendre des notes: quatre électeurs canadiens sur cinq sont pour la vaccination obligatoire dans les réseaux de la santé et de l’éducation.

• À lire aussi: Des employeurs exigent une preuve vaccinale avant l’embauche

C’est ce que révèle un sondage Ipsos mené pour Global News et dont les données ont été rapportées jeudi.

Ainsi, 80 % des sondés sont pour qu’on impose la vaccination aux travailleurs œuvrant dans la santé et dans l’éducation, mais aussi auprès des fonctionnaires en général.

Un peu plus de 80 % des gens sont aussi d’avis que de demander une preuve de vaccination à ceux qui voyagent en train ou en avion est également approprié alors qu’une quatrième vague s’installe au pays, faisant grimper à nouveau le nombre de cas de COVID-19.

«Ce que les données montrent, c'est que si les gens pensent qu'il y a un débat public parmi les Canadiens sur la façon dont il faut traiter le COVID-19 en matière de vaccins, il n'y a vraiment pas de débat», a dit à la chaîne anglophone Darrell Bricker, PDG d'Ipsos Public Affairs.

«Les gens pensent que les vaccins devraient être omniprésents et [...] même obligatoires», a-t-il ajouté.

Le Parti libéral du Canada, dirigé par le premier ministre sortant, Justin Trudeau, a dit avant même le déclenchement de la campagne qu’il voulait imposer la vaccination aux fonctionnaires et aux voyageurs.

Le chef du Parti conservateur du Canada, Erin O’Toole, a indiqué pour sa part qu’il ne compte pas imposer la vaccination à aucun travailleur. Ipsos a noté que 75 % des électeurs conservateurs soutiennent pourtant la vaccination obligatoire.

En ce qui a trait au passeport vaccinal qui permettra, comme au Québec à compter du 1er septembre, de limiter l’accès à des lieux publics aux gens pleinement vaccinés, une majorité de Canadiens y est favorable. Ainsi, 72 % des gens l’appuient, incluant 67 % des gens qui appuient les conservateurs.

«Il est assez difficile de convaincre 72 % des Canadiens d'être d'accord sur quoi que ce soit», a dit M. Bricker.

«Quand vous examinez toute une série d'autres problèmes que nous avons examinés dans cette enquête, vous voyez beaucoup de divisions, beaucoup de désaccords sur les problèmes. Mais sur les vaccins, les passeports vaccinaux, pas beaucoup de divisions», a conclu le PDG d’Ipsos en entrevue avec Global News.

Quelque 1500 personnes ont été interrogées en ligne du 13 au 16 août par Ipsos. La marge d’erreur est de plus ou moins 2,9 %, 19 fois sur 20.

À VOIR AUSSI