/lifestyle/techno
Navigation

Facebook lance des salles de réunion en réalité virtuelle

Facebook lance des salles de réunion en réalité virtuelle
AFP

Coup d'oeil sur cet article

SAN FRANCISCO | Facebook a présenté jeudi un nouveau service de collaboration professionnelle qui permet aux utilisateurs de se réunir via des casques de réalité virtuelle d’Oculus, un pas de plus vers la construction de la «métaverse», un univers où la réalité et internet vont finir par se mélanger de façon harmonieuse, selon la firme californienne. 

• À lire aussi: Facebook assure aider à réduire la «réticence» vis-à-vis des vaccins contre la COVID

• À lire aussi: Désinformation: Twitter veut que ses usagers signalent les messages «trompeurs»

Dans les «workrooms» (salles de travail), les participants apparaissent autour d’une table ronde sous forme d’avatars personnalisés, qui ressemblent à des personnages de dessins animés.

Ils peuvent interagir via leur micro, dessiner sur un tableau blanc virtuel grâce aux télécommandes qui répliquent leurs gestes ou encore diffuser l’écran qui se trouve devant eux, dans la pièce où ils se trouvent physiquement.

«Les workrooms sont notre produit phare de collaboration qui permet à des personnes de venir travailler dans la même pièce, malgré la distance physique», a indiqué la société dans un communiqué sur le blogue d’Oculus, la marque de casques de réalité virtuelle (VR) rachetée par Facebook en 2014.

«Cela fonctionne aussi bien dans la réalité virtuelle que sur le web et c’est conçu pour améliorer la capacité de votre équipe à collaborer», a-t-elle ajouté.

La nouvelle technologie est disponible en beta aux utilisateurs de casques Quest 2. Leurs collègues qui n’ont pas cet équipement peuvent se joindre aux réunions via des appels vidéo.

Fin juillet, Facebook a annoncé la création d’une équipe dédiée aux «métaverses», c’est-à-dire un «méta-univers» où se fondent le réel et le virtuel, une vision de science-fiction déjà présente dans des jeux vidéo.

La métaverse représente le successeur de l’internet mobile et l’avenir du réseau social, selon son fondateur Mark Zuckerberg.

«Pour accomplir notre vision de la métaverse, nous avons besoin de construire le tissu connectif entre (les différents) espaces numériques -- afin de passer outre les limitations physiques et de pouvoir se déplacer entre eux avec la même facilité qu’entre les pièces de sa maison», avait détaillé le patron sur son profil Facebook.

Progressivement, les écrans, hologrammes, casques de VR et lunettes de réalité augmentée sont censés permettre des «déplacements» fluides d’univers virtuels en lieux physiques, comme des «téléportations», avait-il expliqué.

«La qualité essentielle de la métaverse sera la présence -- le sentiment de vraiment être là avec les gens -- et FRL (Facebook Reality Labs, la division responsable du projet, NDLR) construit des produits qui apportent de la présence dans différents espaces numériques depuis des années».

Oculus s’est largement concentré sur les jeux vidéo jusqu’à présent, mais la division explore aussi d’autres applications, du tourisme au télétravail.