/entertainment/shows
Navigation

Un gala varié et à son image

René Simard animait, jeudi, son tout premier Gala ComediHa !

René Simard
Photo courtoisie, André Olivier Lyra René Simard à l’animation de son gala ComediHa ! au Capitole de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

René Simard animait, jeudi, son premier Gala ComediHa ! Une soirée variée, à son image et où Fabien Cloutier, Cathy Gauthier et Dominic et Martin se sont payés sa tête.

• À lire aussi: Fabien Cloutier s’inspire de la pandémie

Un gros bravo à ces trois invités qui sont débarqués sur les planches du Capitole avec des numéros personnalisés.

Fabien Cloutier, premier invité de la soirée, a abordé la perfection de René.

« Sa sueur est immaculée et sent le petit pudding. Il ne flatule jamais. », a-t-il dit, en dansant et bougeant comme le ferait René Simard.

En contrepartie, il se mettait dans la peau de Marie-Josée Taillefer, qui décrivait ses mauvais côtés, révélant qu’il se teignait les cheveux depuis qu’il avait 14 ans. Un bon numéro de Fabien Cloutier.

Totalement en feu, Cathy Gauthier s’est amusée à rire des pochettes de la discographie de René Simard. Et elle avait du matériel entre les mains avec les pochettes projetées sur un écran géant.

« Il a l’air d’un jeune Justin Trudeau qui repart en élection », a-t-elle lancé, en regardant la pochette de l’album Et tu danses avec lui.

Elle a parodié quelques lignes de son succès L’Oiseau en faisant référence à son visage sur la pochette avec les Disciples de Massenet.

« O secours venez me chercher », a-t-elle chanté d’une voix aiguë.

Grinçante, en essayant de décoder le rapport du titre du disque Le monde de Walt Disney, elle a souligné que René, à l’époque, avait un « ost... » de gérant de Mickey Mouse.

Bon joueur, René Simard, s’est même pointé sur les planches à la fin du numéro pour rigoler des affiches de spectacles de l’humoriste qui a offert un segment très divertissant.

René Simard
Photo courtoisie, André Olivier Lyra

Dominic et Martin, dans la peau du duo Martin and The Garsfuckall, se sont permis des versions des succès L’Oiseau, Comment ça va, décliné de plusieurs façons et de La vie chante. Ça aurait été très cool que l’animateur les rejoigne pour un moment qui aurait certainement été mémorable.

Numéro d’opéra

L’artiste aux mille chapeaux, qui a 60 ans et qui fête ses 50 ans de carrière, s’est amusé, en début de gala, à briser son image.

René Simard
Photo courtoisie, André Olivier Lyra

« Des paillettes et des stepettes, vous ne verrez pas ça ce soir », interrompant à quelques reprises l’arrivée de deux choristes et cinq danseuses, débarquant avec des boules miroirs, en patins à roulettes et au son de Burn Baby Burn de Disco Inferno.

« Envoyez-moi ces costumes dans une friperie. Ça va être intéressant de voir des membres de Québec Solidaire en paillettes. Si vous voyez Catherine Dorion avec une chemise à paillettes, c’est à moi », a-t-il ajouté. 

Il a présenté le « Dark René », en fracassant une guitare électrique « heavy métal » sur le sol, sous les flammes et les feux d’artifice.

Stéphane Poirier, avec Dépassé et Simon Delisle, avec son histoire d’accident ont offert de bons numéros. Benoit Paquette, avec sa parodie de Y’a du monde à messe, a excellé dans ses personnifications de Christian Bégin, François Bellefeuille, François Legault, Jean-Pierre Ferland, Fabien Cloutier, André Sauvé, et Mike Ward.

Sophie Faucher, Ève Côté et Dominic et Martin étaient les autres invités de la soirée. Bonne et grande nouvelle, les invités ont réussi à ne pas faire référence à la pandémie. 

Au début de la deuxième portion de spectacle, René, qui portait un costume avec un côté robe et un côté costard, a offert un sympathique numéro d’opéra, où il a chanté quelques airs en compagnie d’un Marc Hervieux en voix et de la toujours spectaculaire Natalie Choquette. Oui, René a même poussé la note.

Un numéro, avec la présence de plusieurs chanteurs lyriques de Québec dans des rôles de régisseure, cameraman et serveur, qui a soulevé la foule et provoqué une ovation méritée.

À la fin du gala, au moment où le rideau tombait, « l’ancien René » a offert un segment cabaret-music hall-comédie musicale explosif et coloré avec du chant, des paillettes, des chorégraphies et de la claquette au son de « Aimes-tu la vie comme moi de Boule Noire et « Je chante sous la pluie ».

Deux choristes, dix danseuses, la troupe DM Nation, Sophie Faucher et Cathy Gauthier en french cancan, Gregory Charles, Véronique Claveau, des serveurs percussionnistes et Claude Cobra de Bleu Jean Bleu ont participé à ce segment qui s’est terminé sous l’acclamation du public. Certainement un des bons galas de l’édition 2021 du ComediHa! Fest.


Ce soir, Fabien Cloutier sera à la barre du cinquième gala du ComediHa! Fest-Québec au Théâtre Capitole.