/sports/opinion/columnists
Navigation

CH: des partisans confiants

HOCKEY-NHL-PHI-MTL/
Photo USA TODAY Sports Les partisans ne pensent pas que le départ de Phillip Danault vers Los Angeles aura de lourdes conséquences sur le CH.

Coup d'oeil sur cet article

Graduellement, les directeurs généraux de la Ligue nationale regagnent leur bureau et se préparent pour le début du camp d’entraînement.

L’agenda est passablement chargé.    

  • Compléter la liste des effectifs et finaliser les négociations avec les patineurs qui tardent à accepter les dernières propositions.  
  • Voir à ce que les règlements du plafond salarial soient respectés à la lettre avant le début du calendrier régulier.  
  • Continuer à faire du lèche-vitrine dans le but de trouver une aubaine de début de saison.    

Marc Bergevin et sa garde rapprochée n’ignorent pas que les attentes seront élevées. Les performances du printemps dernier ont séduit les amateurs... maintenant, le Canadien doit poursuivre sur sa lancée.

Cependant, les règles du jeu ne sont plus les mêmes. On revient au système d’avant pandémie. Quatre divisions de huit formations. Les trois premières équipes au classement final de chacune des divisions obtiennent un laissez-passer pour les séries éliminatoires.

Où se situe le Canadien ?

Cette semaine, dans le cadre de l’émission de fin d’après-midi de Pierre Rinfret sur les ondes de 91,9 Sports, j’ai proposé un petit questionnaire aux amateurs. Rien de bien scientifique, rien de comparable aux sondages de Jean-Marc Léger, simplement une petite discussion où les amateurs avaient l’opportunité de faire connaître leurs états d’âme.

Tout récemment, à Chicago, on a proposé un questionnaire aux partisans des Blackhawks. On a donc offert l’opportunité aux amateurs de hockey du grand Montréal la possibilité de s’exprimer. Ils ont été invités à répondre à différentes questions.

1. Le Canadien a-t-il emprunté le bon chemin pour gagner sous peu la Coupe Stanley ?

Les amateurs en grande majorité croient que les efforts déployés par Marc Bergevin offrent des perspectives intéressantes. C’est juste. Cependant, on est bien loin de la coupe aux lèvres malgré une participation à la grande finale. La priorité est de dénicher un joueur de centre, assurent-ils.

2. Par conséquent, l’espoir de voir Jesperi Kotkaniemi s’afficher comme un centre de premier plan s’est amenuisé ?

Les amateurs estiment qu’on aurait dû être plus prudent dans le dossier de Kotkaniemi. Maintenant, est-il trop tard ? La plupart des amateurs ont répondu que Bergevin n’avait pas le choix. Il doit trouver un centre de premier plan. Le Canadien ne peut démarrer la saison avec un seul joueur de centre de haut niveau, c’est-à-dire Nick Suzuki.

3. Croyez-vous que Marc Bergevin sera de retour l’an prochain ?

Tout dépend de ce que l’organisation lui proposera. La plupart des amateurs estiment que Bergevin va demeurer si on lui confie le poste de président des opérations hockey sinon il partira. Une réponse qui traduit bien la présente situation. N’oubliez pas qu’il a déclaré, il y a un mois, qu’il lui restait une autre année à écouler à son entente, qu’il entendait respecter ses engagements et qu’on verra par la suite. Les amateurs croient fermement, presque à l’unanimité, que Geoff Molson devrait confier à son directeur général la présidence du secteur hockey.

4. Croyez-vous que le départ de Phillip Danault aura de lourdes répercussions ?

La réponse des amateurs m’a surpris. Pour la grande majorité des auditeurs, le Canadien saura compenser le départ de Danault avec Jake Evans et Cedric Paquette. Ils n’ont aucune inquiétude. Certains affirment que Bergevin avait offert un contrat très généreux, il y a 18 mois. L’argument soulevé par les participants est le fait que Danault ne marque pas de buts. Un point de vue intéressant. Faut-il croire aussi que Danault, au moment où il a rejeté l’offre de 5 M$ par saison, avait déjà décidé qu’il tenterait sa chance sur le marché des joueurs autonomes sans compensation ?

5. Combien de points Nick Suzuki récoltera-t-il la saison prochaine ?

De l’avis de la plupart des intervenants, Suzuki devrait atteindre des objectifs entre 68 et 72 points. Certains ont même affirmé qu’ils croyaient que le joueur du Canadien allait atteindre le plateau des 80 points. Wow. Il est clair que dans l’esprit des amateurs le jeune homme est le meilleur attaquant de l’équipe. Au sujet de Jonathan Drouin, personne n’a osé faire des prédictions. Pour les répondants, il y a trop d’inconnues dans ce dossier et il faudra attendre au camp d’entraînement avant d’avoir une petite idée des états d’âme du joueur du Tricolore.

En général, les amateurs sont satisfaits des nouvelles acquisitions de Bergevin, mais s’empressent d’ajouter qu’il a colmaté les brèches à la suite de la perte de Shea Weber et des départs d’Eric Staal, de Danault, de Corey Perry et de Michael Frolik. 

Relativement à l’engouement créé par les réalisations du printemps dernier, on croit que l’intérêt est très élevé à l’approche de la prochaine saison. Mais tout est fragile, ajoutent les amateurs.

Le défi sera de taille, surtout que la compétition sera encore plus féroce qu’au cours des deux dernières saisons, deux saisons écourtées je vous le rappelle. 

Bettman a perdu et gagné !  

Vous vous rappelez ce cirque au conseil de ville de Glendale.

Gary Bettman et sa garde rapprochée avaient bien orchestré leur numéro. Il n’y avait eu aucune faille.

Finalement, après un numéro de plusieurs heures, quelques députés faisant un virage complet et la Ville acceptant la proposition de la ligue et des nouveaux propriétaires, les Coyotes de l’Arizona sont demeurés à Glendale... et la Ville a croupi dans les dettes.

Pendant les années qui avaient précédé cette saga, on croyait que la ville de Québec conserverait ses chances de revenir dans le giron de la Ligue nationale. Mais, il y avait Seattle dans le décor. Aujourd’hui, Bettman réalise qu’il a perdu et gagné. Son plan n’a pas fonctionné dans le désert mais il y gagnera avec le transfert de la concession.

La ville de Glendale vient de sortir les Coyotes de cette région de l’Arizona.

Bettman est rusé. Il a quelques cartes cachées, comme Austin, au Texas. Peut-être Houston... mais il semble qu’Austin a les meilleures chances. D’une part, l’équipe de hockey se verra accorder bien des privilèges et d’autre part, on pourrait créer une rivalité avec les Stars de Dallas.

On comprend maintenant pourquoi les Coyotes ont effectué autant de changements chez les effectifs, on comprend. Ils vont déménager et pour le mieux...