/sports/football/alouettes
Navigation

L’importance de William Stanback

L’importance de William Stanback
Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Coup d'oeil sur cet article

La saison des Alouettes de Montréal n’est vieille qu’un d’un seul match, mais déjà, le porteur de ballon William Stanback a prouvé qu’il aura un rôle-clé à jouer dans les succès du club québécois. 

• À lire aussi: Un match piège pour les Alouettes?

• À lire aussi: Les esprits s’échauffent à l’entraînement des Alouettes

Dans un triomphe de 30 à 13 contre les Elks d’Edmonton la semaine dernière, l’Américain de 27 ans a amassé 112 verges de gains en 18 courses et a réussi plusieurs blocs très importants.

«Il a été très bon pour nous et nous savions qu’il allait l’être», a clamé l’entraîneur-chef Khari Jones à propos de la première performance de Stanback en 2021, lors d’une visioconférence tenue en marge du deuxième affrontement des Moineaux cette saison.

«Il nous permet d’avoir une certaine polyvalence et va chercher des verges importantes sur des premiers essais.»

«C’est un gars dynamique et il est impressionnant de voir comment il va chercher des verges supplémentaires après le premier contact, a ajouté Jones. Quand tu dois frapper un gars comme lui une vingtaine de fois dans une partie, ça doit être éprouvant.»

Heureux à Montréal

En 2021, Stanback en est à sa troisième campagne dans l’uniforme des Alouettes. Après avoir dominé la Ligue canadienne de football (LCF) en 2019, il a obtenu une opportunité dans la NFL avec les Raiders de Las Vegas. Pour une multitude de raisons, ça n'a pas fonctionné dans le circuit Goodell pour Stanback, qui n’a pas hésité une seconde sur ce qu’il désirait faire.

«Si j’étais pour revenir dans la LCF, j’ai toujours pensé que Montréal était l’endroit où j’irais», a déclaré le porteur de ballon au quotidien «Montreal Gazette».

«[Quand ça n’a pas marché dans la NFL], j’ai senti que cette équipe, cette organisation et cette ville étaient les premières personnes que je devais appeler, a ajouté Stanback. Présentement, je joue quelque part où je suis vraiment apprécié, où je suis vraiment désiré. C’est ce qui remplit mon cœur de bonheur.»

Bien au fait de l’amour que lui porte l’organisation des «Als», Stanback en a encore obtenu une preuve de la bouche de Jones cette semaine.

«C’est super de le retrouver, a clamé le pilote. Nous ne l’avons pas réellement perdu, car nous n’avons pas joué en 2020, mais c’est tout de même un nouveau commencement. Il adore jouer ici. Il fait toujours ce qu’on lui demande et même plus. Nous sommes très heureux de compter sur ses services.»

- Stanback et les Alouettes se mesurent aux Stampeders à Calgary, vendredi soir, pour leur deuxième duel de la campagne 2021.