/news/society
Navigation

Piscines résidentielles: êtes-vous conformes?

Coup d'oeil sur cet article

La réglementation pour les piscines résidentielles a changé en juillet dernier. Les propriétaires devront se conformer d'ici juillet 2023.

• À lire aussi: Se baigner sans danger

Ainsi, d'ici deux ans tous les propriétaires devront suivre les nouvelles règles, mettant un terme aux droits acquis.

«Dans le cas des piscines hors terre, si la piscine fait moins de 1,2 mètre de haut, elle se doit d'être clôturée avec une clôture réglementaire», a confirmé vendredi le conseiller en relations médias de la Ville de Saguenay Dominic Arseneau.

Et il y a aussi des règles pour les mailles de ces clôtures. «Les mailles de plus de 3 cm se doivent d'être lattées. Le standard de l'industrie est pas mal de 6 cm, donc plusieurs personnes vont devoir placer des lattes dans leur clôture», a expliqué M. Arseneau.

Pour les piscines creusées, même si le terrain est clôturé, la piscine devra l'être aussi.

Et des règles s'ajoutent pour les portes d'accès. «Toutes les installations comme les filtreurs se doivent d'être à plus d'un mètre de la paroi de la piscine», a détaillé le conseiller en relations médias de la Ville de Saguenay.

Au magasin Piscines Soleils Plus, on s'assure que le client a son permis de la Ville avant de planifier l'installation. On veut s'assurer qu'il connaît la réglementation.

«Il y a d'autres distances à respecter, les fils électriques, les clôtures, les hauteurs. Oui, c'est un beau casse-tête. Pour nous, c'est peut-être un peu plus simple parce que ça fait longtemps qu'on baigne dans le milieu», a affirmé la directrice générale adjointe, Frédérique B. Gauthier.

Amélioration

Pour la Société de sauvetage, ces changements sont un avancement.

«Une piscine dans une cour arrière lorsqu'elle n'est pas ouverte pour la baignade ne devrait pas être accessible. La majorité des noyades qui ont eu lieu entre 2010 et maintenant ont démontré que l'accessibilité était le problème», a confirmé le directeur général de la Société de sauvetage, Raynald Hawkins.