/finance/business
Navigation

Les sports du futur en train d’être créés au Québec

Avec 10 employés, Arcadia combine la réalité virtuelle, le sport et les jeux vidéo

Arcadia
Photo Chantal Poirier De gauche à droite, trois cofondateurs de l’entreprise Arcadia : Jeremy Sholzberg, Christopher Olimpo et Guillaume Côté.

Coup d'oeil sur cet article

« Être en santé, ça n’a pas besoin d’être plate, ça peut être le fun aussi. Nous, on voit un futur où les parents vont dire à leurs enfants : “pourquoi tu ne vas pas jouer dehors aux jeux vidéo ?” » lance, rieur, Christopher Olimpo, cofondateur d’Arcadia.tv, une PME qui a déjà un pied dans le futur. 

La phrase laisse d’autant plus songeur que, pendant plusieurs années, les jeux vidéo rimaient avec sédentarité et mauvaise santé. Arcadia.tv veut changer tout cela. 

L’entreprise de 10 employés, qui compte sur l’appui d’investisseurs, dont Québecor, travaille avec la réalité virtuelle, le sport et les jeux vidéo. On mélange le tout et l’on obtient un produit avec une demande en forte croissance.  

« On combine le meilleur des sports physiques avec les sports digitaux, le e-sport. On utilise la réalité virtuelle pour créer un sport du futur qu’on aimerait bien voir aux Jeux olympiques un jour », affirme Christopher. 

Ce dernier a regroupé des amis, geeks sur les bords, pour fonder l’entreprise en 2019. Aussi cofondateurs, il y a l’acteur Eric Johnson, ensuite Jeremy Sholzberg, qui avait travaillé chez Sonders, enfin Guillaume Côté, un ancien de Vrvana, depuis acquise par Apple, qui est l’ingénieur derrière tout le procédé. 

« On a refait le basketball, mais on a modifié la réalité. Les joueurs ont donc des superpouvoirs, il y a des obstacles à éviter, tu peux éliminer un adversaire avec des boules de feu », explique Guillaume.  

Trouver des joueurs

Arcadia.tv a créé une plateforme où le jeu peut se déployer à l’extérieur, dans un endroit suffisamment grand, avec des caméras et des casques synchronisés. Et les joueurs sont aussi sollicités que dans un sport traditionnel. 

« On a fait en sorte que les gens puissent jouer ensemble. Alors si tu touches la personne dans le monde digital, tu vas aussi toucher la personne dans le monde réel », souligne Guillaume. 

Arcadia.tv a recruté (et recrute toujours) des athlètes et joueurs de jeux vidéo pour former une ligue. Ceux-ci s’affrontent dans cette réalité virtuelle et deviennent « des superjoueurs ». Les matchs sont après coup présentés et visent à fidéliser un auditoire friand de ce produit. 

« Mais il s’agit de la première phase. Un jour, les gens pourront venir et jouer à différents sports chez Arcadia », assure Christopher. 

Space Jam et Lebron James

La PME a déjà réussi à séduire le géant Warner Brothers et a créé une expérience similaire à celle du film Space Jam où les joueurs s’affrontent au sein d’une arène. 

« Lebron James a même fait une publication sur nous. On est en discussion pour lui faire essayer le jeu », souligne Christopher Olimpo. 

Ce dernier rappelle que l’entreprise a été développée à Montréal et a profité de l’écosystème de la métropole.

« Tout le monde pensait que c’était impossible. Quand je racontais cela en Californie, on me disait que j’étais fou. J’en ai parlé avec Guillaume et il m’a dit, on va essayer de le construire. Pis, on a montré qu’on n’était pas fous », relate-t-il avec fierté.