/sports/football/alouettes
Navigation

Alouettes: la COVID-19 réduira la marge de manoeuvre

Alouettes: la COVID-19 réduira la marge de manoeuvre
Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Coup d'oeil sur cet article

En raison d’un calendrier défavorable, les Alouettes de Montréal pourraient être les grands perdants de la Ligue canadienne de football (LCF) en cas d’éclosion de COVID-19.

En effet, la troupe dirigée par Khari Jones a amorcé la saison avec une semaine loin des terrains d’entrée de jeu et sera en congé au cours de la sixième semaine d’activités.

La marge de manœuvre sera ainsi bien mince en cas d’éclosion, que ce soit dans la formation montréalaise ou chez ses adversaires, compte tenu des nombreux éléments à considérer par le circuit au moment de réfléchir à une remise. Une annulation pure et simple, avec une défaite par forfait, pourrait ainsi avoir une incidence sur une présence, ou pas, aux éliminatoires.

Or, il n’est pas question de s’attarder à des scénarios hypothétiques chez les Alouettes, et surtout pas en n’ayant aucun contrôle sur la situation.

«C’est malheureux qu’une partie de la LCF soit remise, mais la santé de tous demeure une priorité. Nos joueurs et notre personnel connaissent les règlements, et nous sommes convaincus que tous font leur part pour éviter les propagations du virus», a commenté dans un courriel transmis à l’Agence QMI le directeur général Danny Maciocia.

«C’est préoccupant, mais nos joueurs réalisent le sérieux de la situation et suivent le protocole de la ligue, a ajouté Jones. Malheureusement, avec la COVID-19, tu peux faire tous les bons gestes et attraper le virus quand même. Nous allons continuer de suivre les règles en espérant un dénouement positif.»

Les annulations priveront également les joueurs de leur salaire, à moins que 85 % de ceux-ci n’aient reçu au moins une première dose d’un vaccin. De ce côté, les Alouettes n’ont pas à s’inquiéter, puisque 86 % de leurs porte-couleurs ont été inoculés au moins une fois.

Indiscipline coûteuse

Ce sont toutefois les gestes d’indiscipline commis dans la défaite aux mains des Stampeders, vendredi à Calgary, qui a retenu l’attention des entraîneurs avant la séance d’entraînement de lundi.

Ceux-ci ont été nombreux dans ce revers de 28 à 22 des Moineaux. Ils ont en effet écopé de 16 pénalités pour des pertes de 149 verges. Huit d’entre elles, pour 71 verges, sont survenues au sein de la brigade défensive.

Si le geste de Tony Washington, qui a fait reculer l’attaque de 15 verges après avoir sauté dans les jambes de Jarrell Owens au deuxième quart a retenu l’attention, c’est plutôt Tyquwan Glass qui a fait le plus mal au club.

Le demi défensif a en effet écopé de deux pénalités – une pour hors-jeu et l’autre pour rudesse – pendant que son équipe tentait désespérément de bloquer l’accès à sa zone des buts aux Stampeders. Ainsi, un troisième essai et quatre verges s’est rapidement transformé en premier et une verge à franchir.

«Il faut être discipliné, a avoué Glass en vidéoconférence, lundi. J’ai laissé mes émotions prendre le dessus. Mais ça fait partie de ce sport. J’ai eu quelques discussions avec des coéquipiers et les entraîneurs. Donc, je vais m’assurer que ça n’arrivera plus.»

Glass, qui a également été pénalisé de 15 verges en première demie après avoir saisi le protecteur facial d’un adversaire, croit que quelques jeux ont suffi pour déconcentrer l’unité défensive.

Message entendu

Prenant une part du blâme, il estime toutefois que la situation peut facilement être corrigée et que le message des entraîneurs a rapidement été compris, que ce soit après le match ou avant de sauter sur le terrain pour l’entraînement, lundi.

«J’ai senti que nous avons bien réagi [au discours des instructeurs]. Nous sommes allés à l’entraînement ce matin et tout s’est bien passé. Il faut juste rebondir, prendre le tout un jour à la fois et être prêts pour vendredi. [...] Il faut être plus intelligent dans ce que nous faisons et prendre nos responsabilités individuellement pour que tout se passe selon le plan.»

«C’était difficile, a ajouté Adarius Pickett à propos du match. Il y a eu plusieurs pénalités et ce genre de choses. Il faut être plus disciplinés. Nous avons eu un très bon entraînement [lundi], alors je sens que nous nous plaçons dans une situation où nous pouvons jouer un match plus discipliné vendredi.»