/news/elections
Navigation

Les libéraux veulent faciliter l’achat d’une première maison

Les libéraux veulent faciliter l’achat d’une première maison
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Justin Trudeau a dévoilé mardi matin le plan des libéraux pour le logement, qui met l’accent sur le droit des acheteurs et l’accès à une première maison. 

• À lire aussi: Jusqu’à 5000$ d’aide par année pour le paiement des loyers, promet Singh

• À lire aussi: Le plus récent chapitre de la saga de la folie immobilière

• À lire aussi: Un faux départ pour les Libéraux?

Le plan propose une «charte des droits des acheteurs d’une propriété», qui entre autres choses interdirait les offres à l’aveugle, un droit légal en matière d’inspection technique d'un logement et l'interdiction temporaire de l'achat de propriétés par des étrangers pendant deux ans.   

  •  Écoutez le tour des actualités de Mario Dumont et de Vincent Dessureault sur QUB radio:   

«Nous avons bien des outils au niveau du gouvernement fédéral pour assurer que les droits des gens sont protégés. Ce n’est pas juste de voir les pratiques qui sont présentes maintenant, qui sont tellement nocives et néfastes pour des familles qui veulent acheter leur première maison. Nous allons nous assurer qu’elles sont protégées», a dit Justin Trudeau, à Hamilton, en Ontario, pour l’annonce de sa promesse électorale.

Le plan propose aussi de mettre le pied sur l’accélérateur dans la construction de nouveaux logements. En effet, le Parti libéral vise la construction, la préservation ou la rénovation de 1,4 million de logements au cours des quatre prochaines années, s’il est réélu.

Finalement, les libéraux mettent sur la table une aide financière visant à réduire les frais hypothécaires pour les acheteurs qui en sont à leur première acquisition.

«Les jeunes ne devraient pas perdre la bataille des offres lorsqu'il y a des maisons avoisinantes vides. Ils ne devraient pas avoir à déménager à des centaines de kilomètres de leur communauté simplement pour trouver un logement abordable», a soutenu M. Trudeau.

La question du logement revient souvent depuis le début de la campagne, notamment en raison de l'explosion des prix sur le marché.

À VOIR AUSSI...