/finance
Navigation

Montréal : une hausse de taxe à prévoir selon la Fédération canadienne des contribuables

Montréal : une hausse de taxe à prévoir selon la Fédération canadienne des contribuables
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

L’état des finances de la Ville de Montréal inquiète la Fédération canadienne des contribuables (FCC), qui estime que la situation pourrait entraîner une hausse des taxes foncières de 17,6 % par année. 

La FCC est préoccupée par le manque à gagner prévu dans le cadre budgétaire 2022-2024 de la Ville présenté la semaine dernière.

«Il est impératif que les politiciens municipaux trouvent des stratégies d’économies sans quoi les Montréalais essuieront des hausses de taxes très salées», a indiqué dans un communiqué mardi, Renaud Brossard, directeur de la FCC pour le Québec.

L’administration municipale prévoit un manque à gagner allant de 311,4 millions $ en 2022, à 779,2 millions $ en 2024, en fonction des prévisions de dépenses et de revenus de chacune des années.

La FCC souligne que la Ville estime que chaque point de pourcentage de hausse de la taxe foncière rapporte 29,6 millions $, ce qui signifie qu’une augmentation de 17,6 % des taxes serait nécessaire pour les trois prochaines années «si les dépenses de la Ville poursuivent leur croissance effrénée».

«Le portrait que le cadre budgétaire nous dresse est celui d’une administration dépensière, qui n’est pas préoccupée par la viabilité à long terme de ses programmes», a ajouté M. Brossard.