/news/coronavirus
Navigation

Passeport vaccinal: «les Québécois méritent de garder une certaine normalité»

Coup d'oeil sur cet article

L’imposition du passeport vaccinal pour les activités non essentielles se justifie par l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 par rapport à l’an dernier.

• À lire aussi: Le passeport vaccinal aussi pour les cinémas et le sport

• À lire aussi: Voici la liste complète des lieux et des activités où le passeport vaccinal sera requis

• À lire aussi: COVID-19: 345 nouveaux et trois décès supplémentaires au Québec

En entrevue à TVA Nouvelles, le ministre de la Santé Christian Dubé explique que la Santé publique a observé une hausse importante. 

Quelque «7000 cas, comparé à 2000 cas l’an dernier», avance-t-il. 

M. Dubé se réjouit toutefois que le nombre d’hospitalisations soit maîtrisé. 

«Par contre, on sait qu’avec une augmentation des cas, il va y avoir encore d’autres hospitalisations, et ce qu’on veut, c’est de limiter seulement à ceux qui sont vaccinés l’accès aux endroits non essentiels», explique le ministre de la Santé. 

«Les Québécois méritent de garder une certaine normalité», ajoute-t-il. 

Écoutez l’entrevue complète du ministre de la Santé Christian Dubé dans la vidéo ci-dessus.

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.