/news/elections
Navigation

Sondage: la majorité s'éloigne de plus en plus pour Justin Trudeau

Sondage: la majorité s'éloigne de plus en plus pour Justin Trudeau
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Un peu plus d’une semaine après le déclenchement des élections fédérales, le premier ministre sortant Justin Trudeau semble s’éloigner de plus en plus de la majorité, selon un sondage Léger.

• À lire aussi: Les libéraux veulent faciliter l’achat d’une première maison

• À lire aussi: Jagmeet Singh promet la fin des CHSLD privés

«On s’en éloigne tous les jours. La tendance est quand même là, elle existe», a fait savoir le sondeur Jean-Marc Léger.

À travers le pays, les Libéraux ont enregistré une baisse de deux points dans les intentions de vote. Malgré tout, le parti de M. Trudeau est toujours en tête avec un score de 33 %.

Les conservateurs et les néo-démocrates ont tous deux fait un gain d’un point de pourcentage. Le parti de M. O’Toole talonne cependant celui du gouvernement sortant avec 31 % des intentions de vote.  

  • Écoutez l'analyse de Philippe-Vincent Foisy avec Benoît Dutrizac, sur QUB radio: 

«C’est important parce que l’avance était de cinq points il y a une semaine et maintenant, elle n’est que de deux points. On est dans la marge d’erreur. Un résultat comme celui-là, ça ressemble beaucoup à celui de 2019, mais on est encore à 27 jours des élections», a expliqué M. Léger.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de Jagmeet Singh se positionne au troisième rang avec 21 %. Le Bloc québécois (7%) et le Parti vert (4%) se trouvent respectivement au quatrième et cinquième rang.

Le momentum des conservateurs est confirmé par deux autres sondages publiés ces derniers jours. Le premier, diffusé hier par la firme Ekos, place les libéraux à 32.9 %, les conservateurs à 31.7 % et le NDP à 17 %.

Un coup de sonde paru au même moment par Nanos Research donnait une marge encore plus serrée entre les deux principaux rivaux : 32.5 % pour le Parti libéral et 31.4 % pour le Parti conservateur.

  • Écoutez les analystes politiques Elsie Lefebvre et Marc-André Leclerc au micro de Geneviève Pettersen à QUB radio 

Les Québécois plutôt fidèles

Au Québec, même si le Parti libéral du Canada (PLC) a perdu quelques plumes (-4 %), c’est la province où les électeurs restent le plus fidèles. «Une perte de quatre points quand même, mais globalement c’est sept points d’avance sur le Bloc, a noté Jean-Marc Léger. Aujourd’hui, c’est le seul endroit au Canada où le Parti libéral pourrait faire des gains en termes de sièges.»

Les intentions de vote au Québec à l’heure actuelle sont de 37 % pour les Libéraux, 29 % pour le Bloc québécois, 16 % pour les conservateurs, 13 % pour le NPD et 4 % pour les Verts.

Une avance qui fond en Ontario

La situation est plus corsée pour le PLC en Ontario, province qui donne le plus de sièges (128) à la Chambre des communes.

«On avait du 10-12 points d’avance il y a deux-trois mois. Ça devient très serré. Le tiers de l’électorat se décide en Ontario. Mais il ne faut pas sous-estimer le NPD qui fait des gains», analyse M. Léger.

Les Libéraux (35%) et les conservateurs (33%) se disputent la tête des intentions de vote de la province la plus populeuse du pays. Pour sa part, le NPD récolte présentement 25% des voix.

Rien n’est gagné d’avance pour aucun parti, résume Jean-Marc Léger.

Mouvement de vote dans les provinces

Ailleurs au pays, d’autres luttes intéressantes seront à surveiller alors que l’électorat semble être en mouvement.

Par exemple, le Parti conservateur du Canada (PCC) a fait un bond de 9 % dans les intentions de vote dans les provinces de l’Atlantique. Il a également fait des gains respectifs de 3 % en Colombie-Britannique et en Ontario.

Dans les Prairies (Manitoba et Saskatchewan), le NPD a gagné 7 % dans les intentions de vote.

À VOIR AUSSI