/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: «Ça va être la vague des non-vaccinés»

Coup d'oeil sur cet article

La hausse des cas se poursuit au Québec depuis le début du mois d’août et pourrait venir causer des problèmes aux personnes non vaccinées. 

• À lire aussi: Preuve vaccinale du PM piratée

• À lire aussi: Plus de 600 cas pour une 2e journée

André Veillette, immunologiste à l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM), juge qu’il reste encore beaucoup de personnes à vacciner.

«Alors ça va être la vague des non-vaccinés», a-t-il dit en entrevue à LCN, vendredi.

Selon lui, les plus jeunes, qui ont un taux de vaccination moins élevé, risquent de se trouver en plus grand nombre dans les hôpitaux à cause de la COVID-19.

Il craint particulièrement pour les 0-11 ans, qui ne sont pas admissibles à recevoir un vaccin.

«Chaque cas de COVID est un cas de trop», a-t-il dit.

Il explique que chaque cas de COVID-19 a le potentiel de mener à une maladie sévère ou à une COVID longue, dont les symptômes perdurent pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

«Ce qu’on réalise, c’est que les enfants sont susceptibles d’être des vecteurs, et qu’ils sont susceptibles à la COVID longue, donc c’est peut-être un cas sur vingt, un sur quinze», a affirmé l’immunologiste.

«La COVID longue peut être très débilitante à long terme. Un sur vingt, c’est énorme», a lancé André Veillette.

«C’est pour ça que c’est une maladie qu’on ne veut pas attraper, et que c’est une maladie qu’on ne veut pas que nos enfants attrapent», a-t-il mentionné.

Vaccination obligatoire

«C’est une des raisons pourquoi je pense que toutes les personnes éligibles à la vaccination devraient se faire vacciner», a ajouté le spécialiste.

Il se dit d’ailleurs pour la vaccination obligatoire pour le personnel de la santé «depuis longtemps».

Il va même plus loin en affirmant que toute personne en contact avec le public devrait obligatoirement se faire vacciner.

«Ces gens-là devraient être vaccinés. Que ce soit des enseignants, des gens qui travaillent dans des banques, des fonctionnaires fédéraux, provinciaux ou municipaux. Il y a une responsabilité au niveau de l’employé et au niveau de l’employeur», a avancé André Veillette.

Quatrième vague

Malgré qu’il croie que la quatrième vague de la pandémie est surtout celle des non-vaccinés, l’immunologiste croit tout de même que certains vaccinés tomberont malades.

«Il y en a qui vont être malchanceux», a lancé M. Veillette.

«Étant donné que plusieurs personnes sont déjà vaccinées, ça risque de descendre, et de monter, et de descendre, et de monter. Au lieu d’avoir une grosse vague avec un pic, on risque d’avoir quelque chose qui dure un peu plus longtemps. On pourrait avoir quelque chose en dents de scie», a expliqué le spécialiste.

À VOIR AUSSI 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres