/entertainment/movies
Navigation

Les 2 Alfred: Une satire savoureuse

Les 2 Alfred se moque de l’univers des start-up

Coup d'oeil sur cet article

Notre société moderne et hyper connectée passe au tordeur dans Les 2 Alfred, la nouvelle comédie du réalisateur français Bruno Podalydès qui tourne en dérision l’influence des nouvelles technologies dans nos vies. 

Les 2 Alfred nous amène dans le quotidien d’Alexandre (Denis Podalydès), un chômeur anxieux qui a été abandonné pour deux mois par son épouse, partie en mission à bord d’un sous-marin. Pour la reconquérir, Alexandre doit essayer de lui prouver qu’il est en mesure de s’occuper seul de leurs deux jeunes enfants. Mais pour ce faire, il doit d’abord se dénicher un nouveau boulot, ce qu’il n’a pas réussi à faire depuis des mois.

Bonne nouvelle : une start-up hyper branchée, The Box, accepte de l’embaucher à l’essai. Le problème, c’est que The Box a un mot d’ordre très clair pour ses employés : ceux-ci ne doivent pas avoir d’enfants. 

Sandrine Kiberlain et Denis Podalydès dans la comédie Les 2 Alfred.
Photo courtoisie
Sandrine Kiberlain et Denis Podalydès dans la comédie Les 2 Alfred.

Avec l’aide d’Arcimboldo (Bruno Podalydès), un nouvel ami rencontré par hasard à la garderie de son garçon, Alexandre tentera donc du mieux qu’il peut de cacher ses deux enfants à son nouvel employeur. Mais il finira par s’apercevoir que d’autres de ses collègues, incluant sa nouvelle supérieure (Sandrine Kiberlain), sont dans la même situation que lui. 

L’univers des start-up

Avec ce nouveau long métrage qui a été sélectionné l’an passé au Festival de Cannes, l’acteur et réalisateur Bruno Podalydès (Le mystère de la chambre jaune, Comme un avion) signe une délicieuse comédie satirique, qui se moque allègrement de l’univers des start-up, ces jeunes entreprises qui carburent aux nouvelles technologies. 

On ne peut s’empêcher de sourire en voyant le patron de la boîte d’Alexandre s’exprimer dans un charabia ridicule bourré d’expressions en anglais et d’acronymes que personne ne comprend. Certaines scènes poussant à l’extrême le côté absurde des réunions en visioconférence se révèlent particulièrement amusantes. 

Dans le rôle de ce père cinquantenaire dépassé par son époque, Denis Podalydès offre une performance aussi drôle que sincère, naviguant avec finesse entre le burlesque et la mélancolie. 

L’ultra sympathique personnage d’Arcimboldo, campé par son frère et réalisateur Bruno, apporte beaucoup de légèreté et de lumière au film. La toujours excellente Sandrine Kiberlain complète avec brio ce trio attendrissant et immensément attachant.

Les 2 Alfred ★★★1/2

Un film de Bruno Podalydès

Avec Denis Podalydès, Sandrine Kiberlain et Bruno Podalydès.


Présentement à l’affiche.