/news/society
Navigation

Sondage Léger: voici les moments de l’année préférés des Québécois

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, Le Journal, en collaboration avec la firme Léger, dévoile un coup de sonde sur une variété de sujets qui vous touchent de près ou de loin. Notre baromètre mesure ainsi ce qui vous fait vibrer ou sourciller en tant que Québécoise et Québécois, jeune et moins jeune, francophone, anglophone ou allophone, à Montréal ou en région.

• À lire aussi: Sondage Léger: Le baromètre des inventions les plus utiles depuis 1950

• À lire aussi: Le baromètre des meilleurs chanteurs en anglais

Quels sont les trois moments que vous attendez le plus durant l’année ?  

1. Vos vacances annuelles : 41 %

Photo Adobe stock

2. La journée de Noël : 40 %

Photo Adobe stock

3. Le début de l’été et le solstice d’été : 32 %

Photo Adobe stock

4. Votre anniversaire : 26 %

Photo Adobe stock

5. Le début du printemps : 25 %

Photo Adobe stock

6. L’anniversaire de vos enfants : 22 %

7. Le début de l’automne : 16 %

8. Le jour de l’An : 12 %

9. La première tombée de neige : 9 %

10. La fin de l’année scolaire : 9 %

11. L’été indien : 9 %

12. La fête nationale du Québec / La Saint-Jean-Baptiste : 8 %

13. L’Halloween : 8 %

14. La première partie du Canadien en saison régulière : 6 %

15. Le temps des sucres : 5 %

16. Pâques et le Vendredi saint : 4 %

17. La semaine de relâche scolaire : 4 %

18. Le début de l’hiver : 4 %

19. L’Action de grâce : 4 %

20. La fête du Canada : 3 %

21. L’épluchette de blé d’Inde au mois d’août : 3 %

22. La fête du Travail : 3 %

23. Le début de l’année scolaire : 2 %

24. Les ventes de garage à la fin de l’été : 2 %

25. Le retour à l’école : 2 %


Méthodologie

Le sondage a été réalisé en deux temps. Une question ouverte a été posée aux panélistes LEO (Leger Opinion) pour qu’ils soumettent leurs moments annuels préférés. Ensuite, un sondage scientifique a été réalisé auprès d’un millier de Québécoises et Québécois représentatifs, du 13 au 15 août 2021, sur la base des moments les plus mentionnés pour qu’ils établissent leurs trois premiers choix. Seuls les 25 moments les plus mentionnés sont présentés dans ce baromètre.


  

  • Philippe Léger, Le Journal de Montréal   

Le constat

Vous avez tort si vous croyez que l’esprit familial s’effrite au Québec. Les vacances annuelles, Noël, le solstice d’été et nos anniversaires sont nos meilleurs moments de l’année. Tous des moments où l’on se rassemble, on se raconte, on s’amuse et on s’aime. C’était vrai avant, ça l’est encore aujourd’hui. Des traditions se perdent au fil des ans, mais pas celles des réunions de famille.

La surprise

Noël a évolué, mais demeure tout aussi savouré. D’une fête chrétienne, il est devenu une fête familiale et une fête commerciale. Quoi qu’il en soit, Noël est attendu. Il constitue un arrêt précis et lumineux dans la grisaille de l’hiver québécois. Et savez-vous qui aime le plus Noël ? Les jeunes de 18 à 34 ans, et de loin !

La déception

Nous aimons les débuts de saison, que ce soit l’été, le printemps ou l’automne. En revanche, seulement 4 % attendent le début de l’hiver. Nous savons trop bien que l’hiver est toujours long entre l’agréable première tombée de neige et l’excitation du temps des sucres.

Deviens-tu ce que tu as voulu ?   

  •  Geneviève Pettersen, Le Journal de Montréal   

Je sais depuis longtemps qu’au Québec, on a une « légère » obsession météo, mais ces résultats en sont la énième preuve. Et si c’était l’arbre qui cachait la forêt ?

On a hâte au printemps. On a hâte à l’été, puis aux premiers flocons de neige. On attend ensuite avec impatience que les érables se gorgent de sève. Est-ce que c’est parce qu’on a de la misère à savourer le moment présent qu’on anticipe toujours la prochaine épluchette de blé d’Inde ou le début de la semaine de relâche ? Ou sommes-nous tellement habitués au cycle des saisons qu’il rythme nos désirs et nos envies ?

C’est peut-être aussi parce que ce qui motive à mettre un pied devant l’autre, le matin, ce sont ces moments passés avec nos proches. Des proches qui nous ont cruellement manqué ces derniers mois. Parce que derrière ces événements en apparence saisonniers se cachent moult instants écoulés en famille ou entre amis. Et c’est sans doute à ces instants extraordinaires en dehors du temps ordinaire qu’on s’accroche.

Vive les vacances !

Qu’une majorité d’entre nous considèrent les vacances annuelles comme le meilleur moment de l’année en est la preuve ultime. Qu’est-ce que ça dit de nous ? Qu’on veut se rassembler. Qu’on est peut-être en train de se rendre compte que tout va trop vite. Qu’on est en train de passer à côté de la vie, la vraie. Est-ce que la pandémie aura eu l’effet--- d’une grosse loupe sur nos existences ? On dirait bien.

Y’a un balado que j’aime beaucoup. Ça s’appelle Deviens-tu c’que t’as voulu ? Au fil des épisodes, Dominic Tardif pose à ses invités cette question en apparence simple, mais extrêmement complexe. Et si derrière l’attente de cette pause annuelle se cachait ce questionnement ? Est-ce qu’on devient ce qu’on a voulu ? C’est une question difficile. Mais je suis persuadée qu’au fond, même au creux de l’hiver, on connaît la réponse.


Faites la différence.

Les résultats de ce sondage vous font réagir ? Envoyez-nous vos lettres d’opinion pour participer à la discussion à l’adresse suivante : faitesladifference@quebecormedia.com

Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages?

Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62

À VOIR AUSSI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.