/news/elections
Navigation

Erin O’Toole interdirait les usines à chiot

Erin O’Toole interdirait les usines à chiot
Photo Agence QMI Guy Martel

Coup d'oeil sur cet article

Erin O’Toole a dévoilé une série de mesures pour améliorer le bien-être des animaux, notamment en interdisant les usines à chiots ou encore les tests de cosmétiques sur ceux-ci. 

• À lire aussi: Changements climatiques: O’Toole lance un avertissement à ses candidats

• À lire aussi: O’Toole évite l'une de ses candidates qui repend des théories du complot

Le chef conservateur veut aussi rendre illégal l’importation d’animaux qui ont été élevés dans la cruauté, et renforcer la capacité de les saisir à leur arriver au pays.

Le plan des conservateurs entend établir un lien entre la violence contre les animaux et la violence conjugale.

«Un gouvernement conservateur va aussi ajouter la cruauté animale comme facteur aggravant dans les poursuites pour violence conjugale. Avec ça, on va pouvoir cibler les agresseurs qui blessent leur conjointe, en blessant leur animal de compagnie», a annoncé Erin O’Toole.

«Et on va soutenir les propriétaires d’animaux de compagnie qui fuient la violence et qui travaillent avec les refuges. On va s’assurer que les femmes n’aient pas à abandonner leur animal quand elles fuient un conjoint violent», a-t-il ajouté.

À ce sujet, le Parti conservateur prévoit allouer 10 millions $ par année pour former les juges et les procureurs sur le lien qui existe entre la violence contre les animaux et la violence contre les personnes.

Disant préférer les chiens aux chats, le leader conservateur a remercié le personnel de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA), dont le travail a augmenté depuis le début de la pandémie en raison de l’augmentation de l’adoption d’animaux de compagnie.

Il s’était déplacé à King City, en Ontario, pour cette annonce.