/sports/opinion/columnists
Navigation

Le TFC aide Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Le CF Montréal a fait ce qu’il devait faire, vendredi, face au Toronto FC. C’est-à-dire obtenir trois points cruciaux au classement avant la pause internationale de deux semaines. Mais il faut dire que la formation de la Ville Reine lui a facilité les choses.

En début de rencontre, le milieu de terrain Noble Okello a taclé Victor Wanyama d’une manière dangereuse. Initialement, le joueur du TFC avait reçu un carton jaune, mais l’arbitre a revu la séquence à la reprise vidéo avant de lui décerner finalement un carton rouge.

C’est très rare pour un joueur de se faire éjecter aussi tôt dans un match. Normalement, les officiels sont un peu plus tolérants. Mais la faute était claire, même si Okello n’avait pas l’intention de blesser le milieu de terrain du CF Montréal. Le jeune joueur du Toronto FC a probablement regretté ce geste qui n’était pas réfléchi. Mais il n’y avait pas de doute : quand les crampons font un tel contact avec le corps, c’est un carton rouge.

La question après un tel incident est de savoir quelles stratégies adopteront les clubs quant à leur façon de jouer. Avec autant de temps à faire au match, opteront-elles pour le statu quo ou feront-elles des ajustements.

Une bonne réaction

Je trouve que Montréal s’est bien ajusté, et sa réaction a été très positive. Même si le club pensait être en mesure de battre Toronto à 11 contre 11, l’esprit, l’enthousiasme et l’intensité ont augmenté après le carton rouge.

Du côté des Torontois, c’était évidemment difficile d’évoluer avec un joueur en moins, mais ils ont été honorables en défensive et ont également marqué un but. 

Toutefois, normalement, avec un joueur en moins, l’énergie se doit d’augmenter. Je n’ai pas remarqué ça du TFC, qui se retrouve dans les bas-fonds du classement de la MLS. Mais l’équipe a tout de même plusieurs joueurs de qualité, et la réaction après le carton rouge est probablement l’une des raisons pour lesquelles elle a tant de difficulté. Et le CF Montréal a profité de tout ça, même si, d’après moi, les Montréalais auraient pu avoir deux ou trois buts d’avance après la première mi-temps.

D’un côté un peu plus négatif, encore une fois, dans des circonstances un peu plus faciles, Bjorn Johnsen a montré qu’il n’est toujours pas capable d’aider son équipe. En contrepartie, Romell Quioto, qui est rentré en deuxième mi-temps, semble vraiment engagé dans le jeu. Après quelques minutes, il avait déjà marqué.

Finalement, le CF Montréal est allé grappiller trois points très importants au classement contre un rival naturel. Ainsi, les joueurs pourront amorcer la pause internationale d’une manière positive, et le moral sera très haut. C’est une bonne chose, car deux semaines, ça peut être lourd après une défaite. 

Le retour de joueurs comme Quioto et Ahmed Hamdi vont aider la situation, s’il n’y a pas de blessures pendant le congé. Ainsi, ces deux semaines peuvent également permettre aux blessés de guérir et d’être en forme pour le reste de la saison qui sera extrêmement chargée.

Grand moment pour le soccer canadien

De grands matchs attendent l’équipe nationale masculine et ce seront des semaines très importantes pour le soccer canadien, qui pourra surfer sur ses récents bons résultats, dont une demi-finale lors de la Gold Cup, mais également la médaille d’or des femmes aux Olympiques.

Il faut arriver à maximiser ce rythme acquis. Ainsi, l’équipe nationale aborde la phase finale des qualifications de la prochaine Coupe du monde avec optimisme et un espoir de terminer parmi les trois meilleures équipes, ce qui assurerait sa place au Qatar en 2022.