/opinion/faitesladifference
Navigation

Les PME de nos régions, toujours orphelines de ministre dédié au développement économique régional

Les PME de nos régions, toujours orphelines de ministre dédié au développement économique régional
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La présente pandémie a ébranlé les PME et l’économie du Québec. Après trois confinements et plusieurs mesures de restrictions économiques, les défis sont toujours nombreux. Les réalités régionales dans lesquelles opèrent nos PME le sont aussi. La PME située à Amos ne vit pas nécessairement les mêmes réalités que la PME à Gaspé ou à Saguenay.  

Dans un contexte où nous renouons tranquillement avec un discours de relance économique, la PME demeure la colonne vertébrale économique du Québec. En effet, les entreprises de moins de 50 employés représentent de 89 % à 97 % des établissements des différentes régions administratives de la province. 

Bien que les PME des régions composent avec des enjeux communs, certaines préoccupations sont propres à certaines régions. C’est ce que démontre les données de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) sur le développement économique régional. 

Une action régionale forte demandée à Québec

En matière de développement économique régional, les PME attendent plus du gouvernement du Québec. Plus l’on s’éloigne de la Métropole ou de la Capitale-Nationale, plus les PME sont d’avis que le gouvernement n’est pas assez sensible à leurs réalités. Elles sont 53 % à partager ce regard critique pour l’ensemble de la province, mais cette proportion augmente pour atteindre 68 % dans les régions éloignées ! 

Les PME veulent voir l’action concrète de leur gouvernement dans leur région, mais, en même temps, elles désirent que la région puisse orienter sa destinée. Cette volonté de prise en charge de la région est nettement plus marquée dans les régions éloignées. 

Dans son récent budget, le gouvernement du Québec a envoyé un signal positif aux PME des régions, avec son enveloppe de près de 40 M$ pour le développement d’une stratégie économique visant les régions. Dans le cadre de cette stratégie, il promet de soutenir la réalisation de projets économiques régionaux prioritaires pour la relance, d’améliorer la capacité d’adaptation des PME et l’agilité des économies régionales. 

L’action gouvernementale et les mesures sont prometteuses, mais il reste que la Stratégie gouvernementale pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires 2018-2022 arrive à terme bientôt et qu’aucun ministre dédié spécifiquement au développement économique régional n’est à la table du conseil des ministres depuis plus de 100 jours. 

Une action gouvernementale régionale forte est gagnante pour l’économie du Québec. C’est pour cette raison que les gouvernements successifs ont adopté des stratégies dédiées en matière de développement économique régional et que des ministres ont porté ce titre au sein de différents conseils des ministres. 

Monsieur le premier ministre du Québec, les PME des régions veulent une action forte du gouvernement en région et que leurs préoccupations soient priorisées dans la relance économique. Pour y arriver, nommer au sein de votre conseil des ministres une personne dédiée au développement économique régional serait un signal fort à envoyer aux PME de tout le Québec. Cela contribuerait certainement à assurer une relance économique forte. 

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?