/news/elections
Navigation

Moins de promesses électorales ont été respectées par Trudeau au cours de son deuxième mandat

Moins de promesses électorales ont été respectées par Trudeau au cours de son deuxième mandat
Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Trudeau n’a pu respecter que 52 % de ses promesses électorales au cours de son deuxième mandat, ce qui contraste avec la proportion de 93 % observée pour son mandat précédent, selon le Polimètre de l’Université Laval.

• À lire aussi: Les libéraux replacent l’environnement au cœur de leur campagne

• À lire aussi: La guerre des couronnes de Montréal

Le gouvernement libéral minoritaire a ainsi entièrement réalisé 23 % de ses engagements électoraux et 29 % en partie, quand 48 % des 343 promesses n’ont pas été tenues, a avancé mardi l’équipe du Polimètre, qui évalue le respect des engagements de chaque gouvernement à Ottawa.

Il s’agit d’une baisse importante par rapport à son premier mandat (2015 à 2019), au cours duquel 93 % de ses promesses avaient été tenues (67 %) ou partiellement tenues (26 %). Sept pour cent des promesses libérales avaient été rompues lors du premier mandat de M. Trudeau.

«La comparaison entre les deux mandats du gouvernement Trudeau démontre toute l’importance du contexte dans le respect des engagements électoraux», a expliqué Lisa Birch, directrice générale du Centre d’analyse des politiques publiques de l’Université Laval et responsable du Polimètre.

«Des crises successives telles que la mort de 63 passagers canadiens du vol 752 d’Ukraine International Airlines abattu par l’Iran, la crise ferroviaire nationale déclenchée en solidarité avec les chefs traditionnels Wet’suwet’en, le scandale éthique entourant l’organisme UNIS et, bien sûr, la pandémie de COVID-19 ont monopolisé l’attention du gouvernement et contribué à ses résultats peu reluisants par rapport à son premier mandat», a-t-elle poursuivi.

Le déclenchement préliminaire des élections fédérales pourrait également avoir eu une influence sur ce résultat.

«En déclenchant des élections hâtives, le gouvernement Trudeau n’a pas eu assez de temps pour réaliser toutes ses promesses. La majorité des promesses que nous avions cataloguées comme “en suspens” et “en progrès” en juillet 2021 sont devenues des promesses rompues ou, au mieux, partiellement réalisées lors de la fermeture de ce Polimètre», a précisé Antoine Baby-Bouchard, qui travaille au sein de cette équipe de recherche.

La publication de ces résultats a fait réagir le Parti libéral du Canada, qui a tenu à rappeler que ce dernier mandat a été marqué par la pandémie.

«En ce qui a trait aux réalisations contenues dans notre plateforme en 2019, nous sommes fiers des résultats obtenus depuis 2019. Nous allons continuer à tenir nos promesses comme nous l’avons fait pour sortir plus de 435 000 enfants de la pauvreté, mettre un prix sur la pollution et bannir les armes d’assaut», a indiqué le parti dans un courriel envoyé à l’Agence QMI.

À VOIR AUSSI