/entertainment
Navigation

Expérience et diversité à la tête du Conseil des arts de Montréal

Expérience et diversité à la tête du Conseil des arts de Montréal
PHOTO Courtoisie Conseil des arts de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Ben Marc Diendéré est le nouveau président du Conseil des arts de Montréal (CAM). Il prend ses nouvelles fonctions ce mercredi, en remplacement de Jan-Fryderyk Pleszczynski. 

Outre deux mandats au sein du conseil d’administration de l’organisme, le Burkinabé d’origine a aussi un long parcours dans le milieu culturel et celui des affaires.

Plusieurs dossiers d’importance attendent le nouveau président du CAM, dont le mandat est d’aider au financement de projets culturels, de participer au rayonnement et d’initier des idées.

«La pandémie est une des préoccupations de l’automne, a expliqué Ben Marc Diendéré en entrevue. Le CAM a été présent dans les derniers mois pour les artistes et ça va continuer. On va aussi regarder ce que la pandémie nous a laissé comme impacts, comme ruines et aussi comme opportunités. On doit aussi travailler sur la transformation écologique du milieu culturel, poursuivre le dossier de la diversité et l’inclusion, et on doit continuer le travail sur la question des Premières Nations, qui a été initiée par mon prédécesseur.»

Un message fort

La nomination de Ben Marc Diendéré est aussi un engagement évident en faveur de la diversité. «Ça représente beaucoup pour ma communauté, et pour toutes les communautés racisées de Montréal, a-t-il convenu. C’est un signe important, un vrai choix de représentation pour le Conseil des arts de Montréal.»

La directrice générale, Nathalie Maillé, a l’impression que le nouveau président incarne le milieu culturel où il est rendu. «Il y a un aspect intéressant: c’est qu’il est un homme d’affaires bien implanté. On est encore en pleine pandémie. Les demandes en 2020 ont augmenté de 66%, et les besoins sont hallucinants. On a un enjeu en philanthropie à Montréal, il va falloir que les entreprises soient à nos côtés, et Ben Marc sera un bon porte-étendard pour aider dans cette direction.»

Ben Marc Diendéré est actuellement chef, Affaires publiques et communications chez VIA Rail Canada, mais il a occupé par le passé des postes de haute direction dans diverses compagnies, dont Québecor.

Une passion d’enfance

La culture est une véritable passion pour Ben Marc Diendéré depuis sa plus tendre enfance. «Ma première ouverture au monde, au Burkina Fasso où je suis né, c’était le centre culturel français. Il y avait beaucoup de livres. J’étais passionné par les livres, la musique et tout ce qui me passait sous la main. Ça a développé ma curiosité et ça m’a donné le goût de communiquer. Mon étincelle vient de là.»

Il est aujourd’hui un grand amateur de spectacles vivants, d’arts visuels – son bureau chez VIA Rail est rempli de toiles – et la musique reste chère à son cœur.