/finance
Navigation

Des milliers de fonctionnaires ont obtenu une hausse de salaire, dénonce la FCC

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que des millions de Canadiens ont de la difficulté à joindre les deux bouts en raison de la pandémie de COVID-19, des centaines de milliers de fonctionnaires fédéraux ont eu droit à une augmentation de salaire, dénonce la Fédération canadienne des contribuables (FCC). 

• À lire aussi: Justin Trudeau redit non à l'impôt unique

La FCC a dévoilé jeudi son rapport annuel «Rappel à la réalité de la fête du Travail». Le document met en lumière que 278 892 employés fédéraux ont obtenu une hausse salariale en 2020, pendant la première année pandémique, et 115 555 autres gagnent plus d’argent depuis le début de la présente année, pour un total global de 312 825 employés mieux rémunérés en deux ans.

«Les Canadiens et Canadiennes ont vécu la pandémie de deux façons: l’une douloureuse pour les travailleurs du secteur privé, et l’une remplie d’augmentations de salaire pour les fonctionnaires», a indiqué le directeur fédéral de la FCC, Franco Terrazzano, dans un communiqué.

«Les familles et entreprises éprouvées par la pandémie ne devraient pas être seules à épauler le fardeau de notre dette de 1000 milliards $. Les fonctionnaires et politiciens doivent, eux aussi, faire leur part», a ajouté M. Terrazzano.

Selon les données de la FCC, 395 900 emplois ont été perdus dans le secteur privé depuis février 2020, quand la COVID-19 a commencé à faire partie de la vie des Canadiens. Durant la même période, 149 500 emplois fédéraux ont été effacés.

«En 2020, 74 925 fonctionnaires fédéraux ont gagné plus de 100 000 $. Ce nombre a cru de 5918 employés au cours de la pandémie. C’est en hausse par rapport à 43 424 en 2015. Tous les députés ont reçu deux augmentations de salaire au cours de la pandémie, allant de 6900 $ pour un député d’arrière-ban à 13 800 $ pour le premier ministre Justin Trudeau», a indiqué la FCC, disant s’appuyer sur des documents obtenus exclusivement ainsi que sur des données de Statistique Canada.

«Le fait que les députés aient eu droit à deux augmentations de salaire est l’équivalent d’une claque dans le visage pour les millions de Canadiens et Canadiennes qui ont vécu des difficultés pendant la pandémie», a dit Terrazzano.

«La moindre des choses serait que tous les chefs de partis s’engagent à annuler les augmentations de salaire pandémiques des politiciens fédéraux», a-t-il poursuivi.

Soulignons toutefois que le gouvernement fédéral a aidé des millions de personnes ayant perdu leur emploi en déployant des programmes comme la Prestation canadienne d’urgence (PCU) et la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE).

De l’aide a aussi été fournie aux provinces et aux entreprises, comme la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) et la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer (SUCL).

À VOIR AUSSI...