/sports/racing
Navigation

Dumoulin résiste à Camirand

Doublé québécois en série NASCAR Pinty’s à Mosport

Louis-Phillipe Dumoulin
Photo courtoisie, John Walker Louis-Philippe Dumoulin a célébré sa victoire samedi en série NASCAR avec éclat au circuit de Mosport, en Ontario.

Coup d'oeil sur cet article

BOWMANVILLE, Ontario | Louis-Philippe Dumoulin a remporté la cinquième étape de la série NASCAR Pinty's disputée samedi après-midi à Mosport, malgré une ultime poussée de Marc-Antoine Camirand, qui a fini juste derrière au dernier tour.

Qualifié à la seconde place en qualifications, le Trifluvien signe la 11e victoire de sa carrière et sa 4e sur le sinueux circuit qui, jadis, fut le théâtre du Grand Prix du Canada de Formule 1. 

Il s’est emparé de la tête au 20e des 30 tours de la course, pour ne plus jamais la quitter. Camirand, brillant deuxième, voit la chance lui sourire enfin après un début de saison marqué par des ennuis mécaniques. Ce dernier accède ainsi à un premier podium en 2021. 

Louis-Philippe Dumoulin (au centre) a orchestré un doublé québécois samedi en série NASCAR Pinty’s à Mosport. Marc-Antoine Camirand (à gauche) et le jeune pilote ontarien Treyten Lapcevich l’ont accompagné sur le podium.
Photo courtoisie, Stéphane Bergeron
Louis-Philippe Dumoulin (au centre) a orchestré un doublé québécois samedi en série NASCAR Pinty’s à Mosport. Marc-Antoine Camirand (à gauche) et le jeune pilote ontarien Treyten Lapcevich l’ont accompagné sur le podium.

Question de respect 

Le jeune Ontarien Treyten Lapcevich s’est classé au troisième rang. Alexandre Tagliani et Gary Klutt, détenteur de la pole position, ont suivi dans l’ordre. 

«La fin de course a été intense, mais j’ai su résister à Marc-Antoine en protégeant ma position, a dit le vainqueur. Mais j’avoue qu’il a été très propre, sans tenter une manœuvre audacieuse, surtout dans le virage dix de la piste où des dépassements ont souvent mal tourné dans le passé. Tout est une question de respect. 

«Le crédit de cette victoire revient à mon équipe, qui m’a préparé une voiture compétitive.» 

Un pilote soulagé 

De son côté, Camirand ne cachait pas sa satisfaction, ayant réalisé son meilleur résultat dans la série en près de deux ans. 

«Ça fait beaucoup de bien, a-t-il raconté. La mécanique a tenu le coup et c’est rassurant pour la suite des choses. Je pense qu’avec un tour de plus, j’aurais réussi à doubler Louis-Philippe. Mais bon, j’ai été plutôt sage, en sachant qu’il se bat pour le championnat.» 

Malgré son talent indéniable, Camirand n’a jamais remporté une victoire en circuit routier.  

«C’est venu proche, dit-il, et j’ai un bon feeling pour la prochaine course [qui aura lieu dès dimanche].» 

Dommage pour Lacroix 

Chez les autres Québécois, Andrew Ranger, malgré un moteur dégageant une fumée suspecte dès le deuxième tour, a rallié l’arrivée en septième place, devant Dexter Stacey (8e), Alex Guénette (12e), Jean-Frédéric Laberge (14e), Jocelyn Fecteau (17e) et Ray Junior Courtemanche (18e). 

Ranger aurait ignoré trois des quatre drapeaux noirs [l’obligeant à entrer dans les puits de ravitaillement] qui lui ont été adressés pendant la course, ce qui pourrait lui valoir une réprimande, voire une disqualification. 

Quant à Kevin Lacroix, vainqueur des deux dernières épreuves de la série NASCAR Pinty's présentées à Mosport en 2019, il a été contraint à l’abandon au 11e tour en raison d’ennuis de boîte de vitesses après avoir réalisé le quatrième chrono le plus rapide en qualifications. 

«J’avais une voiture pour gagner», a prétendu Lacroix, qui occupait le troisième rang quand il a été trahi par la mécanique. 

Prise deux dimanche

Les pilotes de la série NASCAR Pinty's vont remettre ça dès dimanche après-midi, pour la seconde course d’un programme double. À la différence que cette confrontation sera majorée à 51 tours et qu'un arrêt pour le plein de carburant sera nécessaire. 

Une autre halte aux puits de ravitaillement, cette fois pour un changement de pneus, sera permise, mais la plupart des équipes vont probablement vouloir l’éviter. Selon le règlement, il est interdit de chausser sa voiture de gommes neuves et d’ajouter de l’essence pendant le même arrêt. 

Du jamais-vu depuis 2019

Ils sont 24 engagés, dont dix Québécois, à participer aux deux épreuves du week-end en NASCAR Pinty's. La dernière fois qu’un taux de participation aussi haut a été atteint, c’était ici à Mosport, en septembre 2019.  

Au récent Grand Prix de Trois-Rivières, la liste des inscrits comportait 23 compétiteurs. 

Fortin surprend Lazare

La recrue Alexandre Fortin a remporté la première des deux courses de la fin de semaine en Coupe Nissan Sentra, après avoir réussi un dépassement audacieux aux dépens de Jesse Lazare.  

Kevin King les a accompagnés sur un podium monopolisé par des représentants de la Belle Province. Moins de deux secondes ont séparé les trois premiers en baisser de rideau.  

Quant à Nicolas Barrette, le fils de l’humoriste Michel Barrette, il a terminé en dixième position, toutes catégories confondues, mais il a fini deuxième dans la classe des Micra.   

Limoges blessée

L’épreuve chaudement disputée s’est conclue sous un drapeau jaune et a été marquée par une violente sortie de piste de Valérie Limoges, qui occupait alors la cinquième place.  

Les secouristes ont mis de longues minutes pour l’extirper de sa voiture endommagée. La récente gagnante au GP3R s’est fracturé l’omoplate droite et souffre aussi de côtes cassées. Son week-end est évidemment terminé. 

Top 10 pour Labbé en série Xfinity 

Alex Labbé
Photo AFP
Alex Labbé

La piste ovale de Darlington sourit à Alex Labbé qui, pour la deuxième fois de la saison, y a inscrit samedi un deuxième top 10 en série NASCAR Xfinity.  

Le pilote québécois a dû travailler fort pour remonter le peloton et rallier l'arrivée au 10e rang, puisqu’il s’élançait de la 22e position sur la grille de départ.  

«Nous savions que nous avions la voiture pour terminer parmi les meilleurs, et c’est ce que nous avons accompli aujourd’hui», s’est-il exclamé.