/news/society
Navigation

Les professions du bonheur: un comptable qui fuit la routine

Omar Yassine
Photo Pierre-Paul Poulin Membre de la profession depuis 2019, le comptable Omar Yassine se définit comme heureux au travail.

Coup d'oeil sur cet article

Un amoureux des chiffres a toujours voulu être l’ami que les gens appellent quand ils ont besoin d’être dépannés, et cherchait une façon de transposer cela dans sa vie professionnelle.

L’idée de devenir comptable a fait son chemin et s’est concrétisée pour Omar Yassine. 

« Mon métier me permet d’aider mes clients et d’être là pour eux. C’est extrêmement gratifiant et exactement ce que je souhaitais faire dans la vie ! » confie-t-il.

Planification fiscale, vérification diligente, assistance lors de vérifications par les autorités fiscales, provisions d’impôt, déclaration d’impôt, etc. Les raisons pour lesquelles ses clients font appel à ses services ne manquent pas. 

« Ce qui est fantastique, c’est qu’aucune journée ne ressemble à une autre, il n’y a pas de routine dans mon travail », se réjouit M. Yassine.

Celui qui exerce son métier depuis neuf ans mentionne aussi les défis intellectuels liés à la profession. En effet, les lois fiscales sont complexes et évoluent. Il doit donc s’assurer de toujours maintenir ses connaissances à jour. 

« Il peut m’arriver de revoir le même article de loi à plusieurs reprises, car il y a toutes sortes de particularités qu’il faut bien saisir. Et puisque les règles changent constamment, cela fait en sorte que l’on est toujours en train d’apprendre. C’est très stimulant sur le plan intellectuel », dit-il.  

trouver l’équilibre

Avec la hausse continue de la demande pour les services de fiscalité et la pénurie de main-d’œuvre, il souligne toutefois qu’un important enjeu consiste à réussir à maintenir un bon équilibre entre travail et vie personnelle. 

« Heureusement, mon employeur est très sensible à cette réalité et s’assure que ses employés peuvent bénéficier de moments de repos », affirme le directeur en fiscalité au sein de la firme Andersen. 

Ainsi, M. Yassine peut profiter de cinq semaines de vacances par année, ce qui lui permet de recharger ses batteries.

Notre dossier complet sur les professions du bonheur :

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.