/weekend
Navigation

Un outil pratique pour identifier les tiques

we 0904 animaux
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Si vous trouvez une tique sur votre animal de compagnie, il ne suffit pas de la retirer rapidement de façon sécuritaire. Pour la santé de votre animal et pour aider votre vétérinaire, il pourrait être fort utile de déterminer de quelle(s) espèce(s) il s’agit avant de vous en débarrasser. Voici comment et pour quelles raisons on devrait l’identifier. 

Les tiques sont des vecteurs connus de diverses maladies humaines et animales qu’elles peuvent transmettre lorsqu’elles mordent pour se nourrir. Or, les maladies que les tiques peuvent transmettre varient en fonction de leur espèce. Au Québec, il existe une douzaine d’espèces de tiques répertoriées. Celle qui intéresse particulièrement les médecins vétérinaires actuellement est la tique à pattes noires (appelée aussi tique de chevreuil), car c’est elle qui peut transmettre la maladie de Lyme aux chiens et l’anaplasmose aux chats et aux chiens.

Dans le cadre d’une étude nationale, des chercheurs du Ontario Veterinary College ont analysé 438 tiques soumises par 10 cliniques vétérinaires du Québec sur une période d’un an (2019-2020). La majorité (75 %) de ces tiques avaient été retrouvées sur des chiens et le quart sur des chats. Ces tiques étaient de six espèces différentes, soit la tique brune du chien, la tique de la marmotte, la tique américaine du chien, la tique étoilée et la tique à pattes noires. La tique à pattes noires était la plus fréquemment retrouvée (près de trois tiques sur quatre). Or, 25 % des tiques à pattes noires analysées étaient porteuses de l’agent responsable de la maladie de Lyme.

Service gratuit

Voici donc une excellente raison de vous assurer auprès de votre vétérinaire que vos animaux de compagnie sont bien protégés contre les tiques. Par ailleurs, si ce n’est pas le cas et que vous trouvez une tique sur votre animal (ou sur vous), il est important de bien l’identifier une fois que vous l’aurez retirée de façon sécuritaire (https://www.journaldemontreal.com/2015/06/20/comment-retirer-une-tique). 

Cette information sur l’espèce sera pertinente pour votre vétérinaire. Par exemple, nul besoin de s’inquiéter ni de faire tester votre animal pour la maladie de Lyme s’il a été mordu par une tique d’une autre espèce que la tique à pattes noires !

Pour ce faire, je vous invite à consulter www.etick.ca, un site internet génial. Il s’agit d’une plateforme publique qui fait le suivi des populations de tiques au Canada depuis 2017 et qui offre un service gratuit d’identification de tiques à l’aide de photos prises par nul autre que vous ! 

En effet, il s’agit simplement de prendre une bonne photo de la tique et de la soumettre avec quelques autres informations pertinentes (l’endroit précis où la tique a été retrouvée, la date, etc.) Vous pourrez connaître le résultat en 48 heures environ. Sur le site, les explications sont faciles et très claires sur la façon de prendre une bonne photo de la tique. Entre autres, on vous recommande, pour vous faciliter la vie, de congeler la tique pendant 10 à 30 minutes avant la prise de la photo pour l’empêcher de bouger et gâcher l’image. 

Les données de eTick sont d’ordre public. On peut donc retrouver les données sur toutes les tiques qui ont été soumises depuis 2017, dans chaque région, et ce, partout au Canada. 

Pour les plus branchés, l’application eTick gratuite est disponible sur Google Play et App Store. Donc, avant de jeter la tique qui a mordu toutou, minou, fiston ou vous, n’oubliez pas de la soumettre en photo sur ce site. Votre vétérinaire sera assurément fier de vous !