/sports/racing
Navigation

Guillaume Blais et Jimmy Pellerin l'emporte à la Classique de canots

Coup d'oeil sur cet article

La lutte a été serrée jusqu’à la fin lors de la finale de la Classique internationale de canots de la Mauricie 2021, à La Tuque en Mauricie.

Guillaume Blais et Jimmy Pellerin l’ont emporté, lundi par quelques secondes d’écart avec les autres équipes de canotiers qui ont bravé le parcours de 200 kilomètres.

Les journées de samedi et de dimanche n’ont pas toujours été une partie de plaisir en raison de nombreuses intempéries.

«C’est plus dur physiquement pour tout le monde. Avec notre entrainement ça a fait en sorte qu’on s’en est sorti bien», a expliqué Guillaume Blais.

Lui et son coéquipier sont arrivés premiers avec un temps de 3 h et 57 secondes. L’équipe de Samuel Frigon et Christophe Marchand a fait quatre secondes de plus. Tandis que celle des Américains Weston Willoughby et Michael Davis a terminé le parcours cinq secondes derrière les gagnants.

Sur le coup de midi, un nombre record de 35 embarcations ont quitté Shawinigan pour ramer sur 37 km jusqu’à l’île Saint-Quentin à Trois-Rivières.

Le médaillé à 26 reprises, Serge Corbin, était même sur place pour encourager et superviser quelques participants. Il ne s’est pas retrouvé sur l’eau cette année, mais il détiendra pendant très longtemps son record fracassant.

D’autres, un peu moins expérimentés, se sont lancés dans la course cette année. Entre autres, le plus jeune de la compétition, qui n’a que 14 ans.

Pour lui, ce qui a surtout été difficile, ce sont les vents et les vagues des deux derniers jours. Un problème confirmé par tous les participants rencontrés.

«Ça travaille le mental parce qu’à chaque coup de rame il faut tenir le canot, on a peur de verser tout le temps! On vient de la Beauce, à Rivière Chaudière, il n’y a pas de vagues», a fait savoir un couple nouvellement initié au C2 sur un ton rieur.

Pratiquement nez à nez jusqu’à la ligne d’arrivée, les trois meneurs ont donné tout ce qu’ils avaient malgré les conditions météorologiques.

«C’est sûr qu’on allait bien étudier nos affaires. On n’allait pas là pour finir deuxième et je pense que c’est ça qu’on a réussi à faire», s’est exclamé l’un des vainqueurs, Jimmy Pellerin.

C’est sous un tonnerre d’applaudissements et de cris de la foule de spectateurs sur place qu’ont été accueillis les vainqueurs.

L’événement se termine sur beaucoup de sourires de la part des participants, qui pourront enfin se reposer un peu de ces trois jours très exigeants.