/news/education
Navigation

L’université Bishops demande une preuve vaccinale pour les activités d’intégration

Coup d'oeil sur cet article

L’université Bishops devient la première université au Québec à demander une preuve vaccinale pour participer aux activités d’intégration.

Après avoir prouvé avoir reçu les deux doses de vaccins, un bracelet est remis à l'étudiant, lui donnant ainsi accès à ces activités.

«On parle des activités comme le bar qui est sur le campus, les soirées de jeux de société et plus. Hier, un spectacle était donné sur le campus et il fallait la preuve vaccinale pour y assister», a expliqué le président de l'association étudiante de l'Université Bishops.

«Pour offrir des activités sécuritaires aux étudiants, il fallait demander une preuve de vaccination, a expliqué la responsable des communications à l'Université. Nous ne voulons pas être forcés de retourner des étudiants qui tomberaient malades à la maison !»

Selon les dernières données, 80% de la communauté étudiante à Bishops a reçu les deux doses de vaccin, alors que 95% ont reçu au moins une dose. Malgré tout, l’université continue ses offensives pour vacciner les étudiants à l’aide du vaccinobus.

L'Université de Sherbrooke se fie sur le fait que plus que 90 % des étudiants ont reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19. Les étudiants de l'Université de Sherbrooke n'ont donc pas eu à présenter de preuve vaccinale lors des activités d'initiation.