/news/coronavirus
Navigation

Ex-infirmière et syndicaliste: Régine Laurent en faveur de la vaccination obligatoire

Coup d'oeil sur cet article

Après être passée de la présidence de la Commission sur les droits des enfants au poste de vaccinatrice cet été, Régine Laurent était de retour en tant que chroniqueuse à l’émission La Joute, sur les ondes de LCN, mardi.

• À lire aussi: Vaccination obligatoire des employés de la santé: les récalcitrants seront suspendus sans salaire à compter du 15 octobre

• À lire aussi: Possible bris de service: «la situation est préoccupante à Montréal»

En tant qu’ex-syndicaliste et infirmière, celle qui a été présidente de la Fédération interprofessionnelle de santé du Québec (FIQ) avoue être déchirée sur la question de la vaccination obligatoire pour l’ensemble du personnel du réseau de la santé.

Lors de la grippe H1N1 en 2009, Régine Laurent, qui présidait la FIQ, s’était prononcée contre la vaccination obligatoire.

12 ans plus tard, et même si ça lui «brise le cœur», elle admet que la COVID-19 l’a forcée à changer son fusil d’épaule

«Devant cette pandémie et son ampleur, je suis obligée d’être d’accord avec ce que met en place le gouvernement», clame Régine Laurent.

Cette dernière rappelle que lors de la grippe H1N1, le Québec avait recensé 109 décès, alors que le coronavirus a déjà causé plus de 11 000 décès dans la province.

Régine Laurent estime donc responsable de mettre une telle mesure en œuvre afin de préserver le système de santé.

«Si demain matin, j’ai besoin d’un pontage ou d’un triple pontage et que je dois aller aux soins intensifs, bien il faut s’assurer que j’ai une place»

Pour voir l’analyse complète, voir la vidéo ci-haut.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres