/news/currentevents
Navigation

Meurtre à Saint-Léonard: un proche de la mafia sauvagement abattu

Un importateur notoire de cocaïne a été assassiné

Coup d'oeil sur cet article

Un proche de la mafia qui a longtemps trempé dans l’importation de drogue a été sauvagement abattu dans le stationnement souterrain de l’immeuble à condos où il résidait dans l’arrondissement Saint-Léonard à Montréal, mardi en début de soirée.  

Piero Arena, 63 ans, a été retrouvé sans vie, gisant parmi les voitures dans le sous-sol de l’immeuble où il habitait, au coin des rues Jean-Talon et Michelet. 

Selon nos informations, la victime aurait été atteinte de plusieurs projectiles à la tête.   

  • Écoutez les explications de Félix Séguin sur QUB radio: 

Les policiers n’ont pu que constater cette mort évidente aux alentours de 19 h 30. 

« On est en train de voir s’il y avait des témoins, et c’est certain que s’il y en avait, on va les rencontrer », s’est limitée à commenter la porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) Véronique Comtois.

Le meurtre de Piero Arena a donné lieu à un important déploiement policier à l’angle des rues Jean-Talon et Michelet dans Saint-Laurent à Montréal.
Photo Agence QMI, Thierry Laforce
Le meurtre de Piero Arena a donné lieu à un important déploiement policier à l’angle des rues Jean-Talon et Michelet dans Saint-Laurent à Montréal.

Lourd passé criminel 

Arena avait un lourd passé criminel, notamment en ce qui a trait à l’importation de cocaïne. 

Il avait pu recouvrer sa liberté en 2016, moins de trois ans après avoir été condamné à une peine de sept ans de pénitencier pour avoir été impliqué dans un vaste stratagème visant à importer de la cocaïne au pays.

Photo Agence QMI, Thierry Laforce

À l’époque, son plan avait échoué, parce qu’il avait été trahi par l’un de ses collaborateurs, devenu informateur pour la Gendarmerie royale du Canada (GRC). 

En 2006, Piero Arena avait été condamné à quatre ans de prison pour la même raison. 

Il a également reçu une sentence de 57 mois en 1996 aux États-Unis. 

  • Écoutez le résumé d'Audrey Gagnon, journaliste sur place pour TVA Nouvelles, au micro de Philippe-Vincent Foisy sur QUB radio:  

Déjà visé 

Le sexagénaire était aussi considéré comme un proche du clan des Cotroni, cette célèbre famille calabraise qui a régné sans partage sur le crime organisé jusqu’à la fin des années 80 avant d’être détrônée par les Rizutto. 

Selon nos sources, Arena aurait aussi été la personne visée le 22 juillet dernier lors d’une fusillade survenue en plein jour au Café Sorrento, également dans Saint-Léonard à Montréal, non loin de sa résidence. 

Il s’y trouvait en présence d’un membre en règle du groupe de motards criminels les Hells Angels.

Rappelons qu’à l’époque, les policiers avaient indiqué que la personne qui était visée s’en était tirée indemne, alors qu’un homme innocent qui était attablé sur la terrasse par hasard avait été blessé légèrement par un éclat de verre. 

Coups de feu avant 

Le meurtre de Piero Arena s’inscrit aussi dans une longue série d’événements violents depuis le début de la pandémie dans la métropole. 

Photo Agence QMI, Thierry Laforce

D’ailleurs, la police montréalaise confirme avoir été appelée un peu avant ce meurtre pour signaler des coups de feu dans le secteur de Rivière-des-Prairies, ce qui s’est en fin de compte avéré non fondé. 

« Est-ce qu’il a un lien ? Il est trop tôt pour le dire », a poursuivi l’agente Comtois porte-parole de la police de Montréal. 


Il s’agit du 18e meurtre à survenir à Montréal cette année.

À voir aussi...