/sports/opinion/columnists
Navigation

Trucs pour vous orienter en forêt

CABANA
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque l’on chasse, si on veut sortir des sentiers battus, il faut avoir certaines notions d’orientation afin de s’amuser sans craindre de se perdre.

Histoire d’en savoir un peu plus sur le sujet, j’ai eu une discussion avec un des plus grands spécialistes au Québec, Sylvain St-Louis d’Orientation Azimut.

« La base, je crois, c’est de savoir comment se servir de la nature et des outils qu’on a en mains, comme un GPS, si on veut mettre toutes les chances de notre côté, d’expliquer l’expert. On peut avoir la meilleure calculatrice au monde, la meilleure montre offrant des renseignements sur la santé et les performances, le meilleur GPS, si on ne sait pas comment ça fonctionne, tout est inutile. C’est le minimum. »

Il gagne sa vie en offrant des conférences aux quatre coins du Québec, dans les salons de chasse et pêche, et maintenant virtuellement.

« Dieu sait que j’en ai entendu des histoires de toutes les sortes. Certains me racontent comment ils se sont sortis de mauvaises situations parce qu’ils ont osé agir. Trop souvent, les gens oublient le premier geste qu’il faut poser. Il faut toujours aviser quelqu’un de nos déplacements, où on va et vers quelle heure on pense revenir. La première chose à faire, c’est avoir du feu avec soi, un briquet de préférence parce qu’il résistera aux intempéries. Il vous permettra d’allumer un feu pour vous rassurer, éloigner les animaux et les moustiques, tout en vous permettant de faire bouillir de l’eau, cuire des aliments et aider grandement les équipes de recherche. »

NATURE ET BOUSSOLE

Avant de vous fier uniquement à de l’électronique qui peut vous lâcher, notamment lorsque les piles sont mortes, profitez de ce que la nature vous offre.

« La première bonne habitude à prendre, c’est de travailler avec le soleil lorsqu’il est là. Si vous pénétrez en forêt le matin avec le soleil en plein visage, vous devez revenir sur vos pas en fin de journée avec le soleil encore en plein visage. Il est mobile. Il est donc très important de toujours regarder où est le soleil lorsque vous pénétrez en forêt. »

Même un arbre peut vous aider à vous retrouver. « Sachez que la pruche est le seul arbre dont la cime penche vers l’est parce que le vent dominant est de l’ouest. Cet arbre a l’allure d’un pin, mais avec des aiguilles plus courtes ressemblant à celles du sapin. D’autres outils naturels sont aussi à votre portée comme le sens du courant d’un cours d’eau, la mousse sur les arbres, le vent dominant et la constellation de la Grande Ourse. »

Les deux autres éléments importants, ce sont la boussole et les cartes.

« La boussole demeurera toujours un outil sûr, mais encore faut-il savoir s’en servir, d’expliquer l’expert. Une bonne maîtrise de cette dernière vous permettra de vous diriger en forêt et de revenir à votre point de départ. Il faut une bonne formation. Elle peut faire la différence. Voici un petit truc. Faites quelques pas et retournez-vous vers votre véhicule. Tenez votre boussole de niveau et tournez le cadran pour que l’aiguille rouge ou noire soit dans la flèche de l’orientation. Ainsi, elle sera déjà placée pour vous ramener vers votre véhicule. Remarquez que ce n’est qu’un truc. La formation en dit beaucoup plus. »

CARTE, GPS ET COURS

Savoir travailler avec une carte papier représente aussi une belle sécurité, même si on est équipé d’un GPS.

« Il faut savoir la lire, même celle du GPS. En mémorisant une carte, on peut détecter rapidement un azimut de secours. Il faut regarder le secteur où l’on veut évoluer et tenter d’identifier des éléments comme une route, une ligne électrique, une rivière ou une succession de cours d’eau. La position de ces éléments peut vous permettre de déduire la direction que vous devez suivre. Il ne faut pas attendre que le GPS tombe en panne. »

L’utilisation d’un GPS peut devenir un outil à double tranchant.

« Au départ, il n’y avait pas grand-chose dans un GPS. Aujourd’hui, les appareils sont de plus en plus sophistiqués. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, plus un GPS a des gadgets, plus il sera facile à opérer. Avec une bonne formation, les gens vont comprendre rapidement comment opérer leur appareil et en tirer le meilleur. »

Pour aider les amateurs, le spécialiste a mis au point une toute nouvelle méthode d’enseignement. « Une formation spécifique à chacun des GPS est maintenant disponible. On retrouve un cahier comprenant des cartes, un lecteur vidéo intégré et un écran de 7 pouces. C’est un outil québécois innovateur qui ne nécessite aucun téléchargement, aucun wifi ni réseau d’aucune sorte. »


Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site www.orientationazimut.com/coursdegps.htlm.

Vous pouvez communiquer aussi directement avec l’expert au sylvain@orientationazimut.com ou par téléphone au 450 430-8297.

En bref

OUTILS CARTOGRAPHIQUES

En utilisant l’application Avenza Maps, vous pourrez obtenir des cartes de territoire et la géolocalisation de votre position sur votre cellulaire. Dans les réserves fauniques de la Sépaq et sur plusieurs autres sites, vous allez pouvoir télécharger les fichiers MicroSD, pour GPS Garmin, qui vous permettront d’avoir accès à des cartes de territoires. Dans le cas d’une chasse contingentée dans une réserve faunique, tous les chefs de groupe vont recevoir une carte MicroSD qui s’installe directement dans un GPS Garmin.