/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: «On a des cas et le feu prend dans l’école»

Coup d'oeil sur cet article

La multiplication des cas de COVID-19 dans les écoles complique la vie de nombreuses familles et le gouvernement Legault tarde à mettre en place des mesures pour «contrôler l’hémorragie», dénonce la pharmacienne Diane Lamarre.

• À lire aussi: Classes fermées et longs délais: des régions se feront rappeler à l’ordre

«On est un peu dans le même esprit que quand on avait des difficultés à contrôler les situations dans les CHSLD», déclare-t-elle en entrevue à La Joute en prolongation.

«On a des cas et le feu prend dans l’école, quelque part, puisque ça se multiplie parce que les enfants mangent ensemble, font les récréations ensemble et vont au service de garde ensemble», ajoute Mme Lamarre. 

Selon elle, l’implantation de tests de dépistage rapide serait «une des mesures qui va nous aider à contrôler l’hémorragie qui est en train de se passer en termes de cas». 

Ces tests sont d’autant plus pertinents que, d’après la pharmacienne, la population ne va plus se faire tester lorsqu’elle a des symptômes de la COVID-19. 

«Le nombre de cas qu’on a tous les jours, il n’est pas très fiable, ou du moins, il sous-estime certainement le nombre réel de personnes qui sont infectées», croit Diane Lamarre. 

«À partir de ce moment-là, pourquoi ne pas utiliser un test rapide qui va nous faire dévier de notre dépistage systématique avec le test PCR, mais qui va vraiment capter dès le début les premiers cas d’enfants qui sont infectés dans les écoles ou les premiers éducateurs ou enseignants et qui va éviter une propagation», demande-t-elle. 

Écoutez l'entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.

À VOIR AUSSI: 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres