/news/elections
Navigation

Nomination des juges: les conservateurs dénoncent un «traitement de faveur»

Le candidat conservateur Pierre Paul-Hus
PHOTO AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS Le candidat conservateur Pierre Paul-Hus

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti conservateur a dénoncé la nomination d’un juge à la Cour supérieure du Québec qui aurait bénéficié d’un «traitement de faveur», car il était associé à un organisateur et contributeur du Parti libéral du Canada.

• À lire aussi: Magistrature: Lebouthillier aurait insisté pour faire nommer un juge

«Sous les libéraux de Trudeau, leurs amis haut placés et leurs donateurs politiques ont obtenu un traitement de faveur en ce qui concerne la nomination de juges. Nous apprenons maintenant que plusieurs ministres ont travaillé de concert afin de nommer un ami haut placé au poste de juge», ont déclaré les candidats conservateurs Michael Barrett et Pierre Paul-Hus dans un communiqué.

Le Bureau d’enquête a révélé vendredi que la ministre du Revenu national élue dans Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, a «beaucoup insisté» pour que soit sélectionné Damien St-Onge, qui aura finalement été nommé juge à la Cour supérieure en 2019.

La ministre Diane Lebouthillier aurait «vigoureusement appuyé» la nomination du juge St-Onge.
Photo d'archives
La ministre Diane Lebouthillier aurait «vigoureusement appuyé» la nomination du juge St-Onge.

M. St-Onge était un associé de William Assels, qui fut contributeur et organisateur de la campagne de Mme Lebouthillier en 2015.

«Les libéraux ont promis un processus de nomination des juges “fondé sur le mérite”. Dans les faits, ils ont fait tout le contraire. Leur bilan est celui de nominations de libéraux, de partisans et de donateurs», ont déclaré MM. Barrett et Paul-Hus.

Le député du NPD Alexandre Boulerice a renchéri.

«Les gens en arrachent depuis le début de la pandémie, mais les plus riches en profitent. Après six ans au pouvoir, Justin Trudeau dit beaucoup de belles choses sur l'éthique, mais accumule les scandales au profit de ses riches amis. Au lieu de s'assurer que le système de justice fonctionne pour tout le monde, les libéraux utilisent les postes de juges pour récompenser leurs donateurs», a-t-il fait savoir dans une déclaration écrite.

La décision du ministre de la Justice, David Lametti, de nommer M. St-Onge n’était pas illégale. Elle s’est toutefois faite aux dépens d’un autre candidat qui avait reçu une recommandation plus favorable.

À VOIR AUSSI