/sports/opinion/columnists
Navigation

C’est le temps d’y penser...

Campeau
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs types de chasse débuteront au cours des prochaines semaines. Vous avez intérêt à vous préparer bientôt afin d’éviter les surprises de dernière minute.

• À lire aussi: L’arbalète gagne de plus en plus en popularité

J’ai fait appel au spécialiste en élimination d’effluves de toutes sortes, Marc Grisé, de la firme EMebKo. Ce dernier a élaboré plusieurs protocoles d’utilisation pour les moufettes, le hockey, les chaussures, l’urine, etc. 

En fait, tout ce qui sent ou qui pue, ce gourou des odeurs peut l’éliminer. Voici l’essentiel de ses conseils pour vous aider à vous rendre invisible au niveau olfactif :

Ne sous-estimez pas  

Tout le monde sait que les animaux ont un sens de l’odorat beaucoup plus développé que le nôtre. Leur pif assure leur survie en captant toutes les exhalaisons qui flottent dans les airs. L’homme a cinq millions de récepteurs cellulaires sensoriels olfactifs. Pour sa part, le chien en a 220 millions. Le cerf de Virginie, quant à lui, a 297 millions de récepteurs cellulaires sensoriels.

Imaginez, si vous percevez une légère odeur qui émane de vos vêtements et que, malgré tout, vous vous dites que ce n’est pas si grave et que ça ne sent pas tant que ça. Soyez certain que le chevreuil qui passe dans les environs avec un pif 60 fois plus performant et efficace que le vôtre vous localisera sur-le-champ. Vous serez démasqué sans même le savoir. Vous devez être plus vigilant.

Préparation

Vous devez, année après année, bien préparer vos vêtements de chasse afin qu’ils ne dégagent aucune émanation humaine, comme celle engendrée par la transpiration, la fumée de cigarette, le détergent ou même l’odeur du contenant ou de la pièce dans lesquels vous les entreposez. L’éliminateur d’odeur NokOut est tout indiqué pour ce travail. Il suffit d’aller sur le site nokout.ca pour connaître les différents protocoles qui vous aideront à arriver à vos fins.

Pour les nemrods, quelques jours avant votre départ, lavez vos fringues en utilisant un savon sans odeur, comme le Poule des Bois par exemple, et ajoutez entre 175 et 250 ml d’éliminateur d’odeur, seulement au cycle de rinçage, en fonction du type de machine à laver et du niveau d’eau (voir le protocole et effectuez un test de couleur tel que spécifié). Suspendez le tout à l’extérieur pour le séchage de manière à ce que les vêtements n’absorbent pas les odeurs de la maison. 

Il n’y a habituellement pas de problème avec les fibres synthétiques. Pour ce qui est de certains tissus naturels comme le coton, si on en applique directement dessus, ils risquent de se décolorer. 

Vaporisez l’extérieur et l’intérieur de vos bottes et n’oubliez pas de laver votre casquette, car la tête dégage beaucoup d’odeurs, surtout lorsqu’il fait chaud. 

Une fois que tout est bien sec, placez vos vêtements dans un bac de plastique hermétique que vous aurez essuyé au préalable avec un linge imbibé de NokOut, puis laissez sécher. 

N’enfilez ces vêtements qu’une fois rendu à votre lieu de chasse et tenez-vous loin du silencieux et du réservoir à essence de votre véhicule. 

Si vous couchez sur place, lorsque vous enlevez vos fringues de chasse, le soir, vaporisez légèrement du NokOut seulement à l’intérieur de ceux-ci puis accrochez-les à l’extérieur pour la nuit. Ainsi, ils n’absorberont pas les odeurs du camp, de la roulotte, de la tente, etc.

Pensez-y...

Pour effacer votre odeur lorsque vous allez installer votre saline, votre cache ou vos caméras, il suffit de vaporiser les semelles de vos bottes juste avant de partir marcher en leur direction. Après l’installation de la caméra ou à chaque vérification, atomisez un peu de NokOut sur le boîtier en prenant soin de protéger la lentille, et laissez sécher librement.

Vaporisez l’intérieur de votre poste d’affût pour éliminer les effluves et pour repousser les insectes et les rongeurs. Atomisez aussi les ordures avant de les jeter dans le sac et cela réduira les pestilences qui pourraient attirer toutes sortes de bestioles, même les ours !

Utilisez régulièrement ce produit sur le pelage de votre chien de chasse ou de sang pour faire disparaître les odeurs corporelles de votre fidèle compagnon. 

Il n’y a aucun danger à s’en servir sur celui-ci, car depuis plus de 20 ans, NokOut est vendu dans les animaleries pour éliminer les odeurs de moufette lorsque votre pitou fait une rencontre infortunée avec une de ces bêtes nauséabondes !

▶ Pour en savoir plus : nokout.ca