/news/coronavirus
Navigation

Deux semaines après la rentrée, la COVID déjà présente dans une école sur cinq

Quebec
Photo d’archives, Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

La COVID-19 s’est maintenant frayé un chemin dans une école sur cinq au Québec, à peine deux semaines après la rentrée.

• À lire aussi: Début du déploiement des tests rapides dans 72 écoles primaires

• À lire aussi: Un nouveau rassemblement antivaccin devant une école secondaire

En date du 9 septembre, des cas actifs ont été recensés dans 620 écoles sur un total de 2997 établissements scolaires, soit 21 %. L’an dernier, ce cap avait été franchi à la fin septembre.

Malgré les nouvelles consignes de la Santé publique qui devaient limiter le nombre de classes fermées cette année, on compte désormais 116 groupes en isolement à la maison.

Plusieurs acteurs du réseau de l’éducation et parents déplorent d’ailleurs la confusion qui règne à ce chapitre. 

Lors d’un point de presse précédant la rentrée, le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, avait déclaré que les fermetures de groupes seraient moins fréquentes cette année puisque « plusieurs » cas mèneraient à l’isolement complet d’un groupe, plutôt qu’un seul.

Les directives officielles transmises au réseau scolaire prévoient toutefois la fermeture d’un groupe en cas d’éclosion, c’est-à-dire dès qu’un deuxième cas relié sur le plan épidémiologique serait déclaré dans un groupe d’élèves.

Or plusieurs classes complètes ont été fermées après seulement un cas positif, puisque les directives semblent varier d’une région à l’autre. « On avait compris que les classes resteraient ouvertes le plus possible, mais on voit bien que les règles ne sont pas appliquées de la même façon partout », constate Kévin Roy, président de la Fédération des comités de parents du Québec.

Longs délais

Dans certains cas, les décisions des autorités de santé publique régionales tardent aussi à se rendre dans les écoles.

La semaine dernière, dans une école de la région de Montréal, un cas a été déclaré dans un groupe le jeudi, mais les consignes des autorités régionales ont été transmises le mercredi suivant, soit près d’une semaine plus tard, rapporte la Fédération des syndicats de l’enseignement. 

Entre-temps, tous les élèves ont été renvoyés en isolement à la maison. « Il y a vraiment un décalage et ça crée beaucoup d’inquiétude dans les milieux », affirme sa présidente, Josée Scalabrini. 

Celle-ci espère toutefois que le rappel à l’ordre fait par le Dr Arruda cette semaine auprès des directions de santé publique régionales donnera des résultats concrets.

À VOIR AUSSI  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres