/sports/fighting
Navigation

Des gros bras pour demander le passeport vaccinal

Des gros bras pour demander le passeport vaccinal
Photo DIDIER DEBUSSCHERE

Coup d'oeil sur cet article

Faire respecter le passeport sanitaire n'était pas difficile au théâtre Le Diamant, samedi soir, alors que l'organisation a demandé à des lutteurs de le demander aux spectateurs dès leur arrivée.  

• À lire aussi: Incendie suspect au théâtre Le Diamant: l’établissement ouvrira dès ce soir

• À lire aussi: Des opposants au passeport sanitaire défilent

L'instauration du passeport sanitaire, depuis le 1er septembre, peut représenter un fardeau pour plusieurs commerçants. Mais le gala de lutte NSPW y a plutôt vu l'occasion d'accueillir autrement ses clients.  

Des gros bras pour demander le passeport vaccinal
Photo DIDIER DEBUSSCHERE

Dès leur entrée, les spectateurs ont été accueillis par deux lutteurs aux muscles saillants. 

Des gros bras pour demander le passeport vaccinal
Photo DIDIER DEBUSSCHERE

Au moyen d’une voix portante et spectaculaire, ils invitaient le public à sortir leurs passeports vaccinaux. Le duo interagissait avec eux, avec un lot de théâtralité. Tout cela a fait oublier à plusieurs la mesure imposée. 

Des gros bras pour demander le passeport vaccinal
Photo DIDIER DEBUSSCHERE

Steve Boutet, promoteur de l’événement, estime que tous doivent se serrer les coudes pour traverser la pandémie: «Éventuellement, si on veut s’en sortir, il va falloir que l’on marche dans le même sens. Le passeport vaccinal est important, donc c’est pour ça qu’on donne l’exemple.» 

Attiré par de nombreux Québécois  

Devant une programmation de sept combats, un peu moins de 400 spectateurs ont confirmé leur présence, atteignant la capacité maximale du lieu avec les mesures sanitaires. 

M. Boutet indique que les billets se sont vendus rapidement. «Lors de la première prévente, tout s’est vendu en 6 min. Même ce matin, des gens attendaient en avant pour avoir des billets.»

Il s’agissait du troisième gala en moins de deux ans entre les murs du Diamant. C’est le 30 octobre prochain que le NSPW organisera un autre gala de lutte professionnelle au même endroit.