/news/elections
Navigation

Les libéraux tentent de convaincre les Québécois

Coup d'oeil sur cet article

À un peu plus d’une semaine du jour du scrutin, le chef libéral a continué son opération de séduction dans la Belle Province, assurant qu’il souhaite «faire avancer les priorités du Québec».

• À lire aussi: Jagmeet Singh continue sa bataille contre les ultrariches

• À lire aussi: Le NPD dévoile son cadre financier

«Ça prend un gouvernement progressiste, ça prend un gouvernement qui va se battre pour les Québécois [...], mais aussi qui va livrer pour les Québécois», a assuré Justin Trudeau, qui faisait campagne dimanche matin à Candiac, sur la Rive-Sud de Montréal.

Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Contrôle des armes à feu, environnement, logement ou encore places en garderies, le premier ministre sortant a multiplié les allusions aux enjeux qui concernent plus particulièrement les Québécois depuis le début de la course électorale.

  • Écoutez la rencontre Lisée-Mulcair avec Richard Martineau sur les ondes de QUB radio :

Des promesses qui ont pour la plupart déjà été mises en place au cours du dernier mandat du gouvernement Trudeau, dont l’interdiction sur 1500 modèles d’armes d’assaut et l’entente de 6 milliards $ avec Québec pour la création de 37 000 places supplémentaires dans les garderies.

Photo Agence QMI, Thierry Laforce

M. Trudeau a également réitéré son engagement pour soutenir les plans des provinces dans la lutte contre la COVID-19, après avoir annoncé quelques semaines plus tôt un financement d’un milliard $ aux provinces qui mettent en place un passeport vaccinal.

Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Le dirigeant du Parti libéral du Canada en a aussi profité pour envoyer des flèches à son adversaire conservateur, Erin O'Toole, et au chef bloquiste, Yves-François Blanchet, accusant le premier d’un retour en arrière et le second de vouloir s’approprier le bilan des libéraux.

«Quand M. O’Toole dit qu’il a un plan pour l’économie, il n’y en a pas. Il ne comprend pas ce que ça va prendre pour bâtir un avenir meilleur pour les Canadiens», a-t-il avancé.

Photo Agence QMI, Thierry Laforce

«M. Blanchet aime s’approprier le bilan libéral: “C’est à cause de nous [...] que le Parti libéral a fait plus sur l’environnement, c’est à cause de nous qu’il a signé sur les garderies, c’est à cause de nous qu’il est en train d’investir dans l’éolienne, dans Lion Électrique”, mais voyons, c’est nous qui avons fait ça», a soutenu le libéral.

À VOIR AUSSI   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.