/weekend
Navigation

Vivre sans peur

La peur
Photo courtoisie La peur
Conseils de sagesse pour traverser la tempête
Thich Nhat Hanh
Éditions Le Jour
167 pages

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs souffrent de peur chronique. Peur de manquer d’argent, peur de l’échec, peur du rejet, peur de l’inconnu, peur de tomber malade, peur de vieillir, peur de mourir ou de perdre un être cher. Pourtant, il est possible de vivre en laissant, autant que possible, la peur et les inquiétudes derrière soi. C’est notamment en faisant preuve d’une grande sagesse et en considérant que vivre sans peur est synonyme d’une grande liberté que l’on peut y parvenir.

Traverser la vie et toutes ses tempêtes qui se dressent sur notre route sans peur, voilà ce que propose l’auteur d’une trentaine d’ouvrages Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste vietnamien et grand défenseur de la paix. 

C’est que la peur, malheureusement, gruge toute votre énergie à votre insu. Même dans les instants de joie, certains ont peur que cela s’arrête, gâchant ainsi les moments de bonheur. 

Le temps perdu à avoir peur vous empêche d’être productif, limite votre créativité et vous rend aveugle devant la beauté de la vie. Cela rime également avec le manque de confiance en soi et vous restreint dans la progression de votre cheminement. 

Avoir peur devant un danger est un réflexe normal, l’important est de ne pas laisser la peur prendre toute la place. D’ailleurs, parlez-en à ceux qui ont réussi en affaires. Vous verrez que ce sont ceux qui ont osé prendre des risques, qui ont foncé pour réaliser leurs idéaux en parvenant à mettant la peur de côté.

Une vie lumineuse

Outre l’idée de se lancer en affaires, vivre sans peur permet d’atteindre ses objectifs dans plusieurs sphères de sa vie en dépassant ses propres limites. 

Vivre sans peur signifie également être plus ouvert aux autres en étant moins méfiant, sans être naïf, permettant davantage d’amitié et d’amour. 

C’est aussi d’arriver à faire preuve davantage de compréhension et de compassion envers soi-même et autrui. 

Parmi les clés qu’il propose, l’auteur nous suggère de reconnaître notre peur, de la considérer en profondeur en l’invitant dans notre conscience sans la juger pour nous libérer de son emprise et finalement toucher la joie.

Certes, une promesse d’une vie plus lumineuse qui s’ouvre devant nous. 

À LIRE AUSSI

Contrer la déprime

<b>Vivez plus, pensez moins !</b><br />
Dr Pia Callesen<br/>
Éditions New Life/Hugo Publishing<br/>
178 pages
Photo courtoisie
Vivez plus, pensez moins !
Dr Pia Callesen
Éditions New Life/Hugo Publishing
178 pages

À ceux qui sont trop souvent aux prises avec des idées noires, voilà un livre qui offre des solutions pour remédier à la déprime et s’éloigner de la dépression. Grâce à la méthode métacognitive, on suggère de tourner son attention vers autre chose au lieu d’être constamment centré sur ses propres problèmes. L’auteure, qui est thérapeute au Danemark et dont le livre est devenu un best-seller dans son pays, explique pourquoi l’auto-analyse est dangereuse et mène vers la dépression. Si la tristesse est naturelle, notamment après un deuil ou un divorce, il faudrait simplement ne pas s’attarder trop longtemps aux pensées tristes et éviter de ruminer pendant des mois en alimentant nos pensées négatives. Considérant tout de même que le travail d’introspection est essentiel pour résoudre nos problèmes, on estime qu’il est important de ne pas y consacrer tout notre temps, évitant ainsi l’angoisse et les crises existentielles. Se détacher l’esprit, se concentrer sur un nouveau projet, parfois aussi simple que d’aller voir un spectacle ou d’inviter un ami au restaurant et avancer même si l’envie ou la motivation n’y est plus, permettrait petit à petit d’ajouter de nouvelles activités sociales. Ce serait par la même occasion d’augmenter le taux de sérotonine dans le cerveau pour finalement gagner en énergie et en créativité, occasionnant l’idée de sauter vers de nouvelles aventures.

Le coup de cœur du mois | Renouer avec la nature

<b>Tresser les herbes sacrées</b><br />
Robin Wall Kimmerer<br/>
Édition Le Lotus et L’éléphant/Hachette Livre<br/>
523 pages
Photo courtoisie
Tresser les herbes sacrées
Robin Wall Kimmerer
Édition Le Lotus et L’éléphant/Hachette Livre
523 pages

Avec 750 000 exemplaires vendus et sur la liste des best-sellers du New York Times dans sa version originale américaine, l’ouvrage qui nous ramène à la terre et à tout ce qu’elle a à offrir est un véritable cadeau pour sortir de notre réalité matérialiste. L’auteure, Robin Wall Kimmerer, issue de la nation Potawatomi est scientifique, professeure émérite et botaniste. À travers son livre, elle transporte ses lecteurs dans un voyage initiatique permettant de découvrir les herbes sacrées amérindiennes. Par le biais de son vécu, l’auteure indigène, qui a une très forte relation avec la nature, raconte diverses légendes en lien avec les plantes provenant de ses ancêtres et de son expérience personnelle tout en nous invitant à renouer avec la terre et à gratifier ses bienfaits. 

Vivre une relation gratifiante

<b>Choisir qui on aime De la dépendance à l’autonomie</b><br />
Howard M. Halpern<br/>
Les Éditions de l’Homme<br/>
314 pages
Photo courtoisie
Choisir qui on aime De la dépendance à l’autonomie
Howard M. Halpern
Les Éditions de l’Homme
314 pages

L’œuvre de l’auteur Howard Halpern, décédé en 2011, qui vient d’être rééditée offre, à l’aide d’exemples, des solutions pour éviter les relations amoureuses destructives pour s’orienter plutôt vers celles qui permettent un épanouissement personnel. Trop de relations malsaines sont entretenues par la peur de la solitude ou la dépendance affective. Plusieurs conseils permettant d’entretenir une bonne relation qui repose sur le respect de soi sont dispensés, et ce, peu importe votre âge. Parmi ses nombreux conseils, demeure l’idée d’accroître son individualité et d’élargir son univers pour ne pas se définir uniquement à travers une relation amoureuse aussi belle qu’elle puisse être.