/news/society
Navigation

Sondage Léger: le baromètre des priorités électorales des Canadiens

Sondage Léger: le baromètre des priorités électorales des Canadiens
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, Le Journal, en collaboration avec la firme Léger, dévoile un coup de sonde sur une variété de sujets qui vous touchent de près ou de loin. Notre Baromètre mesure ainsi ce qui vous fait vibrer ou sourciller en tant que Québécoise et Québécois, jeune et moins jeune, francophone, anglophone ou allophone, à Montréal ou en région.

• À lire aussi: Sondage Léger: voici les moments de l’année préférés des Québécois

• À lire aussi: Sondage Léger: Le baromètre des inventions les plus utiles depuis 1950

Quelle devrait être la priorité du prochain gouvernement ?  

1. Le coût de la vie et l'inflation : 13,5 %

Sondage Léger: le baromètre des priorités électorales des Canadiens
Photo Adobe Stock

2. L’augmentation du financement en santé : 11,5 %

Sondage Léger: le baromètre des priorités électorales des Canadiens
Photo Adobe Stock

3. La reprise économique post-pandémie : 10,9 %

Sondage Léger: le baromètre des priorités électorales des Canadiens
Photo Adobe Stock

4. La gestion de la pandémie : 10,1 %

Sondage Léger: le baromètre des priorités électorales des Canadiens
Photo Reuters

5. Les impôts que paient les Canadiens : 8,5 %

Sondage Léger: le baromètre des priorités électorales des Canadiens
Photo Adobe Stock

6. L’accessibilité au logement : 8,4 %

7. La lutte aux changements climatiques : 8,2 %

8. La réduction de la pauvreté et de l’itinérance : 7,7 %

9. La réduction des déficits publics et de la taille de la dette fédérale : 6,7 %

10. La création d’un programme d’assurance-médicaments : 6 %

11. La réconciliation avec les peuples autochtones : 3,7 %

12. L’augmentation des places et la réduction des frais en garderie : 2,7 %

13. La réforme du système d’immigration : 2,2 %


Méthodologie 

Léger a utilisé la méthode scientifique Maxdiff (Maximum difference Scaling) permettant de classer les priorités des électeurs et leur influence réelle sur leur vote. Ce sondage a été réalisé auprès de 2005 Canadiens recrutés à partir du panel LEO (Leger Opinion) du 27 au 30 août 2021.


  • Philippe Léger, Le Journal de Montréal   

LE CONSTAT  

Quelle sera la question de l’urne ? Notre baromètre indique qu’elle tournera autour du coût de la vie et de l’inflation, du financement en santé et de la reprise économique post-pandémie, qui constituent les trois priorités des Canadiens. Plus on parlera d’économie, plus les conservateurs ont de chance de l’emporter. À l’inverse, si les questions sociales et la pandémie reviennent à l’avant-scène, les libéraux sont avantagés.  

LA SURPRISE

Vous pensez que les changements climatiques sont l’enjeu le plus important des 18 à 34 ans ? Détrompez-vous. L’enjeu qui les préoccupe le plus est l’accessibilité au logement, qui pour beaucoup d’entre eux relève davantage de la fiction que de la réalité. C’est une réelle source d’anxiété pour bien des jeunes Canadiens. 

LA DÉCEPTION

Après un été où le Canada s’est littéralement enflammé, les changements climatiques occupent seulement le 7e rang des priorités. Pire, après la découverte de corps de milliers d’enfants autochtones dans différents pensionnats, la réconciliation avec ces derniers déboule au 11e rang. Oui, une question de priorités, mais aussi une impression d’impuissance face à ces enjeux qui s’expriment ici. 

L’inflation, préoccupation négligée par les partis   

  • Antoine Robitaille, Le Journal de Québec    

« Vos cadeaux de Noël, achetez-les tout de suite », me confiait un entrepreneur manufacturier, mercredi. Car d’ici décembre, les prix augmenteront, prédisait-il.

J’ignore si la prédiction s’avérera, mais il reste que l’inflation, l’augmentation du coût de la vie, les répondants au baromètre la constatent, s’en inquiètent maintenant et en font même l’enjeu électoral le plus important.

Cela contraste avec le peu d’attention manifestée par les différents partis fédéraux depuis le début de la campagne. À leur décharge, l’inflation en général est une responsabilité de la Banque du Canada, qui doit prendre des décisions de manière apolitique.

Néanmoins, certains partis ont senti la nécessité de se montrer sensibles au moins un peu à l’inquiétude face à ce phénomène absent de nos économies depuis les flambées des années 1970 et 1980.

Le Parti conservateur du Canada promet de réduire le coût des télécommunications des Canadiens. Le NPD aussi, mais il va plus loin en proposant d’éliminer l’intérêt sur les dettes des étudiants et en promettant de s’attaquer à la « flambée des prix ».

Ce n’est pas surprenant, car si l’on se fie aux résultats du baromètre, les électeurs conservateurs et ceux du NPD ont placé cet enjeu en tête de leur préoccupation (14,9 % et 12,9 % respectivement).

Bien que les bloquistes se soucient de l’inflation (12 %), ils semblent plus intéressés encore (13,7) par une croissance du financement des soins de santé. Ce qui est cohérent avec les demandes de hausse de transferts formulées par le parti d’Yves-François Blanchet.

Ce dernier devrait toutefois noter que le troisième enjeu en importance des électeurs bloquistes est les changements climatiques. Autrement dit, l’ambivalence du chef au sujet du projet – principalement – autoroutier du troisième lien aurait heurté une partie de sa base. En fait, M. Blanchet a peut-être satisfait la base conservatrice, qui place les changements climatiques très bas (4,7) dans la liste des enjeux électoraux importants.


Faites la différence.

Les résultats de ce sondage vous font réagir ? Envoyez-nous vos lettres d’opinion pour participer à la discussion à l’adresse suivante : faitesladifference@quebecormedia.com

Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages?

Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62

À VOIR AUSSI