/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

CF Montréal: Nancy moins dur

L’entraîneur avait été très critique à la suite du revers face à Nashville

Nashville SC vs CF Montréal
Photo Martin Chevalier Kamal Miller a tout tenté pour freiner un joueur du Nashville SC, samedi, au Stade Saputo.

Coup d'oeil sur cet article

Wilfried Nancy avait déploré le côté brouillon du CF Montréal lors de son point de presse d’après-match samedi. Deux nuits de sommeil et une séance vidéo plus tard, il était moins sévère.

« En regardant le match attentivement, notre jeu n’a pas été aussi mauvais que ça, il faut nuancer après les matchs, a admis l’entraîneur-chef, lundi. On a eu affaire à une bonne équipe, surtout défensivement. »

Le Nashville SC n’a pas la meilleure défensive de l’Association de l’Est de la MLS par hasard.

« C’était très difficile en première demie de trouver de l’espace parce que les arrières centraux ont fait un bon boulot pour colmater les brèches », a expliqué le milieu de terrain Djordje Mihailovic au sujet de la défaite de 1 à 0 encaissée par le CF Montréal au Stade Saputo.

Jeu vertical

« Notre possession a été bonne jusqu’autour de la 36e minute et les 10 minutes suivantes ont été un peu plus difficiles », a analysé Nancy.

« En deuxième mi-temps, on a repris le contrôle. On doit continuer de prendre des initiatives dans le jeu. On doit être capables d’aller de droite à gauche, mais on doit aussi pénétrer de haut en bas. »

Et pour lui, la clé du succès se trouve là, dans un jeu plus vertical, comme on dit en langage de foot. Car ce n’est pas la dernière fois que son équipe se butera à une défensive aussi serrée que celle déployée par Nashville samedi soir.

« J’ai dit aux joueurs qu’on va peut-être avoir d’autres équipes qui vont venir avec un bloc aussi bas et il faudra les pénétrer. »

Septième au classement

On l’a mentionné plusieurs fois depuis une semaine, l’actuelle séquence de sept rencontres en trois semaines sera cruciale.

« Il y a beaucoup de matchs en peu de semaines en plus du Championnat canadien. C’est un mois très important pour nous », a reconnu Mihailovic.

« Si nous pouvons solidifier notre position dans la portion supérieure du classement, ça va nous aider à terminer la saison.

« On a une position intéressante au classement et les équipes qui sont derrière nous vont tenter de nous mettre des bâtons dans les roues », a ajouté l’Américain de 22 ans.

Et pour le moment, cette position au classement n’est pas incroyablement confortable.

Le CF Montréal occupe le septième rang dans l’Est, le dernier qui donne accès aux éliminatoires, avec 31 points, tout comme D.C. United. Suivent Atlanta United (30 points), l’Inter Miami CF (29) et le Crew de Columbus (27).

Mais il faut aussi regarder devant, où l’on trouve l’Union de Philadelphie (32), New York City (34) et l’adversaire de mercredi du club québécois en Floride, Orlando City (38).

Pas coulé dans le béton 

Avec sept parties en trois semaines, Nancy n’aura pas d’autre choix que de faire tourner son effectif. Mais il admet qu’il n’est pas évident de concocter un plan pour une telle séquence.

« La première année que j’étais entraîneur adjoint, je me suis dit qu’on pouvait planifier plein de choses, mais je me suis rendu compte qu’on ne pouvait pas.

« Je me rappelle que quand on avait Nacho Piatti, on voulait le faire souffler sur certains matchs, mais ce n’était pas toujours possible. On a une idée de la séquence des choses, mais ce n’est jamais entièrement coulé dans le béton. »

Nancy pourra au moins compter sur le retour de la plupart de ses hommes, hormis Mason Toye, blessé à long terme, Lassi Lappalainen (aine) et Ballou Jean-Yves Tabla (aine).

« Lassi revient bien. Il a fait 45 minutes avec l’équipe réserve. Je vais prendre une décision s’il va nous aider mercredi [demain] ou si on va attendre un peu. Il y a aussi Ballou qui a joué 60 minutes avec l’équipe réserve. Je vais avoir plus d’options. »