/news/elections
Navigation

Le Bloc souhaite renforcer l’économie de l’Est-du-Québec

Le Bloc souhaite renforcer l’économie de l’Est-du-Québec
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le chef du Bloc québécois a réclamé plus d’autonomie pour les régions du Québec afin qu’elles puissent gérer elles-mêmes leur développement économique, une décision qu’il souhaite particulièrement voir appliquer pour l’Est-du-Québec. 

• À lire aussi: Le Bloc propose un comité transpartisan pour la nomination des juges

• À lire aussi: Bulletin des chefs: un cadeau inespéré pour Blanchet

«Il faut que chaque région du Québec soit en mesure de contrôler les fonds et les investissements publics de développement économique dans leur propre région», a déclaré Yves-François Blanchet qui était en campagne à Cap-aux-Meules, aux Îles de La Madeleine, mardi matin.

  • Écoutez l'analyse de Philippe-Vincent Foisy et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Revenant sur la décision d’Ottawa de condamner près de 40 % des bornes d’amarrage au port de la municipalité, qui est le quai principal des Îles, le dirigeant bloquiste a accusé le gouvernement libéral de s’être «dédouané de ses responsabilités».

«Ottawa abdique complètement ses responsabilités dans l’Est-du-Québec. Le meilleur exemple est le délabrement dangereux au port de Cap-aux-Meules, dont même la ministre Diane Lebouthillier impute la faute à son propre gouvernement, sans pourtant réussir à le faire bouger», a-t-il déploré dans un communiqué.

Le Bloc québécois a alors promis de pousser pour la mise en place de plusieurs mesures, dont la décentralisation de l’agence Développement économique Canada pour les régions du Québec, qui serait appelé à verser ses sommes à des fonds régionaux.

Le parti souhaite également mettre en vigueur un plan pour le développement et la diversification du commerce de la pêche québécoise, qui se concentrerait sur le marché intérieur avec l’amélioration des réseaux de distribution et la modernisation des usines pour la transformation de ces produits.

«Il faut que le gouvernement fédéral répare et mette à niveau les infrastructures portuaires de l’Est-du-Québec», a également avancé M. Blanchet.