/finance
Navigation

Les libéraux misent à fond sur Facebook

Le parti et son chef Justin Trudeau ont dépensé 2,8 M$, soit plus que le PCC, le NPD et le Bloc mis ensemble

Justin Trudeau et ses troupes ont poussé très loin l’utilisation des outils de ciblage de Facebook. Il existe, ainsi, 5600 versions d’annonces sur la page Facebook des libéraux.
Photo tirée de Facebook Justin Trudeau et ses troupes ont poussé très loin l’utilisation des outils de ciblage de Facebook. Il existe, ainsi, 5600 versions d’annonces sur la page Facebook des libéraux.

Coup d'oeil sur cet article

Les principaux partis fédéraux ont dépensé plus de 5 millions de dollars en publicités Facebook ces 30 derniers jours sur la plateforme du géant américain.

• À lire aussi: Question controversée: montée du Bloc après le débat en anglais

• À lire aussi: Le silence révélateur des fédéralistes québécois

​« Les libéraux donnent l’impression d’utiliser les capacités de la plateforme d’une manière très avancée étant donné qu’ils segmentent les différentes campagnes », analyse Benoit Skinazi, vice-président principal marketing d’entreprise chez Sharethrough, qui a compilé les dépenses pour Le Journal.

En l’espace de 30 jours, près de 2,8 millions de dollars ont été dépensés sur la page Facebook du Parti libéral du Canada (PLC) et celle de son chef, Justin Trudeau. 

C’est plus du double du montant dépensé par le Parti conservateur du Canada (PCC) et le Nouveau Parti démocratique (NPD), et de leurs chefs, qui atteignent les 1,1 million de dollars par formation. 

  • Écoutez l'analyse de Philippe-Vincent Foisy et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

À la première semaine de campagne, les libéraux avaient déjà acheté plus de publicités sur Facebook et Instagram que les autres grands partis réunis, avait rapporté The Globe and Mail. Cette tendance se poursuit.

Des milliers de pubs ciblés du PLC

Quand on regarde de plus près, Benoit Skinazi, de Sharethrough, constate que le PLC a multiplié les publicités ciblées pour tenter de séduire les électeurs.

Par exemple, la page Facebook du PLC a plus de 5600 versions d’annonces et celle de Justin Trudeau, près de 3950, souligne l’expert en marketing digital.

« Si on compare aux libéraux, les conservateurs en ont presque dix fois moins », note Benoit Skinazi, qui refuse cependant de dire si ces tactiques différentes d’annonces ciblées auront du succès ou non auprès des électeurs.

En début d’année, le Toronto Star soulignait que les géants du web, comme Google et Facebook, ont reçu quatre fois plus d’argent du gouvernement fédéral après l’arrivée au pouvoir de Justin Trudeau, entre 2015 et 2019.

Or, pour Samuel Parent, consultant en marketing numérique chez Titan Interactif, le Parti libéral devrait ratisser plus large en campagne électorale.

« Je trouve ça énorme du PLC, comparativement aux deux autres formations. En tant que parti politique, il faudrait peut-être plus dépenser dans les médias canadiens », plaide-t-il.

« C’est sûr qu’ils veulent cibler, mais ce sont des annonces que l’on peut faire aussi en ligne avec des médias d’ici », ajoute-t-il.

De son côté, Jean-Hugues Roy, professeur à l’École de médias de l’UQAM, ne pense pas que les politiciens, les médias et les citoyens doivent délaisser Facebook.  

  • Écoutez l’entrevue de Jean-Hugues Roy, professeur à l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal

On attend encore la taxe GAFAM 

Ce qui le chicote, c’est que les libéraux de Justin Trudeau n’ont toujours pas montré les dents pour que les géants du web payent leur juste part.

« Les libéraux ont promis qu’ils iraient chercher davantage dans les poches de Facebook et des autres géants du web, et on attend toujours », déplore-t-il.

Au cours des six premiers mois de l’année, Facebook a eu des revenus de près de 140 millions de dollars au pays avec les contenus journalistiques, estime Jean-Hugues Roy.

« C’est correct que les politiciens utilisent ces outils-là. C’est une façon comme une autre. Le problème, c’est que Facebook et les autres ne participent pas adéquatement au financement des services publics », conclut-il.

– Avec la collaboration de Julien McEvoy et de Guillaume St-Pierre


Une étude récente citée par le Washington Post révélait que les fausses nouvelles sur Facebook ont obtenu six fois plus de clics lors des élections américaines de 2020 comparativement aux nouvelles factuelles.

Les dépenses publicitaires des partis chez Facebook  

Parti libéral du Canada  

  • (PLC) 2 014 000 $     
  • Justin Trudeau 750 000 $     
  • Sous-total 2,8 M$          

Parti conservateur du Canada  

  • (PCC) 941 000 $     
  • Erin O’Toole 160 000 $     
  • Sous-total 1,1 M$          

Nouveau Parti démocratique  

  • (NPD) 831 000 $     
  • Jagmeet Singh 275 000 $     
  • Sous-total 1,1 M$          

Bloc québécois  

  • (BQ) 113 000 $     
  • Yves-François Blanchet 4 000 $     
  • Sous-total 117 000 $           

Total 5,1 M$ 

Source : Facebook avec Benoit Skinazi de Sharethrough