/news/elections
Navigation

Question controversée: montée du Bloc après le débat en anglais

Les commentaires de la modératrice anglophone ont alimenté la flamme nationaliste de certains Québécois

MÉTHODOLOGIE: Ce sondage a été réalisé sur le web avec un échantillon de 2001 Canadiens de plus de 18 ans du 10 septembre 2021 au 13 septembre 2021. Le questionnaire comprenait 25 questions. On y a répondu en environ 10 minutes.
Photos d'archives MÉTHODOLOGIE: Ce sondage a été réalisé sur le web avec un échantillon de 2001 Canadiens de plus de 18 ans du 10 septembre 2021 au 13 septembre 2021. Le questionnaire comprenait 25 questions. On y a répondu en environ 10 minutes.

Coup d'oeil sur cet article

Le Bloc québécois a fait un bond important dans les intentions de vote, alors que la course devient de plus en plus serrée au pays à moins d’une semaine des élections.

• À lire aussi: Les libéraux misent à fond sur Facebook

• À lire aussi: Le silence révélateur des fédéralistes québécois

Le parti de Yves-François Blanchet est passé de 27 % à 30 % dans les intentions de vote au Québec au cours des derniers jours, d’après un sondage Léger/Presse Canadienne publié aujourd’hui. 

« C’est le dernier débat des chefs en anglais qui a permis ces gains-là. La fibre nationaliste a augmenté. Quand les Québécois se font attaquer, il y a un effet de solidarité qui se crée », a affirmé au Journal le sondeur Jean-Marc Léger. 

Jeudi dernier, la modératrice de ce débat a posé une question controversée au chef du Bloc. Elle avait entre autres affirmé que M. Blanchet niait les problèmes de racisme au Québec et critiqué aussi les lois 96 et 21. 

« On parle d’une hausse de trois points, mais c’est important pour le Bloc, parce qu’à 30 %, t’es dans la zone payante. Chaque point de pourcentage, ce sont des sièges », a insisté M. Léger.

Y’en n’aura pas de facile

Toujours selon le coup de sonde, il y a de fortes chances de se réveiller le 21 septembre avec un gouvernement libéral « très minoritaire » au Canada. Libéraux et conservateurs sont au coude-à-coude.

  • Écoutez la rencontre des analystes politiques Elsie Lefebvre et Marc-André Leclerc à QUB radio

« C’est extrêmement serré, commente Jean-Marc Léger. Ces deux grands partis ont aussi perdu 1 point chacun durant la dernière semaine. »

Pour sa part, le Nouveau Parti démocratique (NPD) a récolté 20 % des intentions de vote. 

« On voit que la course se corse vraiment entre le parti de Justin Trudeau et celui d’Erin O’Toole. Le Bloc a ramassé plusieurs de leurs votes au Québec. Aussi, ça se corse dans le 905 [la région du grand Toronto], mais aussi en Colombie-Britannique et même en Nouvelle-Écosse », a constaté le sondeur.  

  • Écoutez la rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:   

Pas de chouchou

Contrairement aux élections précédentes, aucun chef n’est devenu le chouchou des Canadiens cette année. 

« Les Canadiens, comme les Québécois, ne sont pas tombés en amour avec quelqu’un durant les élections. Pourtant, c’est ce qu’ils font habituellement », analyse Jean-Marc Léger. 

Le dernier sondage du Journal/Léger avant les élections fédérales sera publié samedi.


Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages? Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62

À voir aussi