/news/currentevents
Navigation

Une fusillade et un incendie inquiètent à Laval

Une fusillade et un incendie inquiètent à Laval
Photo Agence QMI, Erik Peters

Coup d'oeil sur cet article

Arrêté rapidement grâce à des témoins, un jeune homme de 19 ans a été accusé mercredi d’avoir blessé deux victimes par balle dans un paisible quartier de Laval, ce qui a ébranlé plusieurs résidents.

• À lire aussi: Une fusillade près d’un député le fait réfléchir

« C’est un peu inquiétant, a lâché Spiro Walter, qui revenait d’une promenade avec son chien un peu avant 23 h, mardi. Avant c’était tranquille, je ne sais pas ce qui se passe. »

Le père de famille a aperçu un suspect quitter un véhicule stationné et se diriger vers une maison de la rue Léandre-Descotes, près de la rue Henri-Duplessis, avant d’entendre plusieurs coups de feu. 

Une fusillade et un incendie inquiètent à Laval
Photo Agence QMI, Erik Peters

Deux jeunes hommes de 19 et 20 ans connus des policiers ont été blessés, mais leur vie n’est pas en danger.

Un violent incendie a été déclenché peu après, puisque selon nos informations, l’un des projectiles pourrait avoir atteint un panneau électrique. 

Le feu a toutefois été maîtrisé rapidement par les pompiers.

Un complice ?

Entre-temps, le véhicule impliqué dans la fusillade a été capté par les caméras de surveillance d’au moins une résidence.

Cela aurait d’ailleurs aidé les policiers à retracer l’auto et à procéder à l’arrestation de Tarik Al-Katrji.

Une fusillade et un incendie inquiètent à Laval
Photo Agence QMI, Erik Peters

Celui qui a comparu au palais de justice de Laval mercredi est pour le moment accusé d’avoir intentionnellement déchargé une arme à feu vers un lieu sachant qu’une personne s’y trouvait ou sans s’en soucier. 

Al-Katrji reviendra en cour demain pour le début de l’enquête pour remise en liberté.

Une fusillade et un incendie inquiètent à Laval
Photo Agence QMI, Erik Peters

Au moins un autre suspect était dans le véhicule au moment des faits, selon Spiro Walter.

Or, la police de Laval a affirmé au Journal mercredi qu’elle n’était pas à la recherche d’un complice.

Pas une première

Il n’en demeure pas moins que l’angoisse est montée d’un cran dans le quartier Chomedey, puisque la maison qui a été incendiée avait aussi été la cible de coups de feu l’an dernier.

« Vraiment, c’est inquiétant », a insisté Thi Nguyen, mère de deux enfants.

« Vous savez quoi, je veux déménager », a fait savoir une dame habitant sur la rue Léandre-Descotes depuis 19 ans qui n’a pas voulu s’identifier.

Non loin du lieu de l’événement, une voiture a d’ailleurs été incendiée en juin dans le stationnement d’une maison.

Comme Montréal, Laval est le théâtre de plusieurs événements violents depuis le début de l’été.

À VOIR AUSSI