/finance/business
Navigation

QUB: tous les contenus de Québecor sur une même plateforme

Coup d'oeil sur cet article

Petite révolution chez Québecor, qui lance mercredi la plateforme QUB, laquelle répertorie à un seul et même endroit l’ensemble des contenus numériques d’information et de divertissement de ses multiples entités.

• À lire aussi: QUB, votre nouveau rendez-vous

Déjà disponible sur le web (qub.ca) et par le biais de l’application mobile QUB, la plateforme, pour résumer simplement, rassemble en un même centre la totalité des contenus numériques de toutes les divisions de Québecor : Journal de Montréal, Journal de Québec, TVA Nouvelles, QUB radio, QUB musique, Vrai, TVA+, les versions numériques des magazines de TVA Publications (Coup de pouce, Clin d’œil, 7 Jours, etc), le 24 heures et ses différentes sections, etc.

PHOTO COURTOISIE/NumériQ

Pensez contenus numériques de Québecor, ils y sont tous, et accessibles gratuitement, à l’exception de QUB musique et Vrai, déjà offerts par abonnement.

Textes, vidéos, matériel audio en direct ou en rattrapage, musique, balados issus d’une dizaine de médias québécois et de marques fortes de Québecor (Bureau d’enquête, En 5 minutes) y sont accessibles d’un mouvement de doigt, dans un environnement facile à naviguer, visuellement attrayant, clair et rapide, qu’on fera défiler à la manière d’un réseau social.

«Sur une simple plateforme, du bout du pouce, on peut consulter de l’information, écouter des contenus audios dans l’auto ou sur son ordinateur, accéder à tout un univers de contenus doté d’une crédibilité, issu de sources fiables, sensible au marché du Québec, aux enjeux et à la culture de chez nous», résume Mathieu Turbide, vice-président, Contenus numériques chez Québecor.

Profil personnalisé

Les lancements de QUB radio, à l’automne 2018, et de QUB musique, au printemps 2020, constituaient en fait un préambule à l’implantation de QUB, initiative sur laquelle travaillent les équipes numériques de Québecor depuis plus de trois ans.

QUB sera l’une des destinations de choix pour accéder au catalogue de Vrai, de Vidéotron, hors de la télévision traditionnelle et du service Hélix. Club illico s’y retrouvera aussi éventuellement. Des émissions à succès comme Star Académie auront leur vie distincte sous ce même parapluie et pourront être consommées à la pièce. Des personnalités emblématiques de Québecor (comme Mario Dumont) verront leurs interventions réunies dans une même section.

Le tout se présente, sur QUB, sous forme de fil, à la façon d’un fil d’actualités Facebook.

PHOTO COURTOISIE/NumériQ

«C’est un peu différent de la mentalité des médias, habitués d’avoir des sites web structurés, avec actualité, sport, spectacles, etc. Nous, on prend la somme des contenus de Québecor, on la trie et on la présente à travers un fil, lequel deviendra de plus en plus personnalisé avec le temps, au gré de nos consultations», suggère Mathieu Turbide.

Car, chez QUB, «on ne veut pas que des algorithmes, des robots, décident de ce que vous allez recevoir comme contenu», souligne encore ce dernier.

Plusieurs éléments de QUB seront ainsi personnalisés, et l’utilisateur recevra des suggestions de musique, de vidéos et autres plaisirs, selon ses goûts. Chacun pourra construire des bibliothèques à son image, bâtir son profil et profiter de forfaits selon les contenus qu’il consomme.

PHOTO COURTOISIE/NumériQ

Éventuellement, QUB pourrait même relayer des contenus provenant de sources extérieures à Québecor. Des négociations sont actuellement en cours avec d’autres groupes.

«Je n’enlève rien à nos concurrents, mais chez Québecor, on a une manne de contenus et, si on bâtit une offre commune, on peut générer des centaines de contenus par jour, personnalisés et rafraîchis de façon dynamique dans un fil fluide, libre de "fake news"», soulève Mathieu Turbide        

  • Écoutez l'entrevue de Philippe-Vincent Foisy avec Mathieu Turbide sur QUB radio:    

Les journaux, encore populaires

Toutes les bannières de Québecor citées plus haut continuent d’exister en dehors de la plateforme, celle-ci agissant comme un support. De petites modifications se percevront toutefois ici et là; par exemple, l’application J5 du Journal de Montréal sera remplacée par QUB.

Le lancement de QUB n’annonce pas la disparition des journaux papier de Québecor, signale de surcroît Mathieu Turbide. Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec continueront d’être publiés sept jours semaine, tandis que le 24 heures en format physique paraît tous les jeudis.

«La position chez nous est claire et connue : on continue de livrer les journaux, d’opérer et de distribuer nos contenus sur le format papier, tant et aussi longtemps qu’il y aura une demande. Et il y a une demande, parce qu’on continue d’être très, très lus et appréciés sur le format papier. C’est une évolution de l’offre, pas un remplacement.»