/news/elections
Navigation

Le Bloc ne sortira ni Lucien Bouchard ni Gilles Duceppe

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet
Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet

Coup d'oeil sur cet article

Après les sorties consécutives de Jean Chrétien et de Brian Mulroney pour motiver leur parti respectif, le Bloc québécois a décidé de ne pas faire appel à ses anciens chefs Lucien Bouchard et Gilles Duceppe.

• À lire aussi: Brian Mulroney revient au devant de la scène pour appuyer O'Toole

Selon le chef bloquiste Yves-François Blanchet, «appeler les anciens à la rescousse» est «révélateur d’une insécurité, d’une incertitude» chez les autres chefs.

«Les deux anciens sont plus intéressants que les nouveaux», a-t-il blagué.

M. Blanchet a indiqué qu’il n’avait ni sollicité ni même appelé Gilles Duceppe, et qu’il n’avait pas l’intention de le faire, pas plus pour Lucien Bouchard.

Renégocier avec les Américains

La caravane du Bloc s’était déplacée aujourd’hui devant l’usine de Lion électrique, l’entreprise québécoise spécialisée dans la fabrication d’autobus électrique.

«Le Bloc québécois pense que dans le contexte de la transition écologique, à laquelle le gouvernement américain et monsieur Biden semblent beaucoup tenir, il serait possible de négocier une exemption spécifique pour ce qui est lié au transport électrique ou à la transition énergétique avec des technologies québécoises», a déclaré M. Blanchet.

Celui-ci a plaidé pour que le gouvernement canadien interpelle les États-Unis afin de renégocier et d’«ouvrir une brèche» dans le «Buy American Act» au bénéfice des entreprises œuvrant dans la transition énergétique.

À voir aussi